Illustration du déploiement d’une stratégie d’intervention précoce avec les centres EPIDE

publié le  |  Imprimer

Depuis 2018 la Fédération Addiction remplit une mission d’ingénierie que l’EPIDE (Établissement Pour l’Insertion Dans l’Emploi) lui a confiée et met en œuvre un soutien méthodologique à l’implantation de l’intervention précoce dans 4 centres pilotes : Bordeaux, Bourges-Osmoy, Combrée, et Lyon-Meyzieu.

De plus la formation de tous professionnels des pôles médico sociaux (infirmier-ères et Chargé-es d’Accompagnement Social) a été menée de façon complémentaire pour les 19 centres EPIDE.

En 2018 un état des lieux des représentations sur les drogues et sur les compétences des jeunes avait été mené dans les 4 centres auprès des agents et des jeunes.

En 2019 un état des lieux des pratiques a été mené dans les 15 autres centres, auprès des agents comme des équipes de directions.

Il ressort que les agents, très régulièrement confrontés aux consommations, en particulier de cannabis, sont en demande formation afin de mieux intervenir auprès des jeunes. En effet ils constatent que les jeunes sont démotivés, fatigués, dans l’incapacité de se concentrer, voire sont dans des troubles dépressifs. Mais c’est l’incapacité des jeunes à respecter les règles, leur absentéisme, et les consommations malgré les interdictions qui mettent le plus à mal les professionnels.

Les Consultations Jeunes Consommateurs sont bien identifiées et font partie des ressources de proximité déjà mobilisées pour beaucoup. Toutefois leurs missions ne sont pas toujours très bien comprises par des agents : cela nécessiterait que les CJC puissent mieux informer l’ensemble des agents sur leurs missions et leur fonction. Il serait probablement intéressant que les agents puissent rencontrer les CJC dans leur consultation, et/ou puisse participer à la mise en place des interventions collectives qui sont organisées très souvent à l’attention de toutes les sections.

Un guide pratique est actuellement en cours de réalisation pour permettre à chacun des 15 centres de déployer la stratégie d’intervention précoce dès janvier 2020 en s’appuyant sur l’expérience réalisée par les 4 centres.