Enquête « éduction des risques et usages de drogues en détention » au Centre Pénitentiaire de Liancourt

publié le  |  Imprimer

Une enquête a été réalisée sur la consommation de drogue dans le Centre Pénitentiaire de Liancourt par le Docteur Olivier Sannier, médecin de l’UCSA. Un questionnaire anonyme sur la consommation de drogue avant et pendant l’incarcération a été proposé à la population détenue. 54% des 700 détenus ont répondu. La consommation de drogues illicites est plus élevée dans la prison que dans la population générale, puisque respectivement 38%, 7,1% et 8,1% des répondants déclarent avoir consommé du cannabis, de la cocaïne et de l’héroïne pendant l’incarcération. De plus, l’alcool, normalement interdit en prison a été consommé par 18,9% des répondants pendant leur incarcération. La prison est aussi un lieu d’initiation à la consommation de drogue, puisque parmi les personnes qui n’avaient jamais consommé de drogues illicites avant incarcération, 3,2 % ont débuté la consommation d’au moins une drogue en prison .

Télécharger l'article en pdf
Télécharger l'article en pdf

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.