Enquête contre Techno+, quand RDR en festif et santé communautaire sont menacées

publié le  |  Imprimer

Techno-sur-écouteL’association de RDR en milieu festif, Techo+, fait l’objet d’une enquête qui a été marqué par une première perquisition dans les locaux de l’association. Elle se poursuit actuellement et pourrait aboutir à une mise en examen pour des raisons que l’association ignore. L’activité de Techno+ rentre dans le cadre des actions de santé communautaire et leurs interventions en milieux festifs répond à des objectifs de RDR et donc de santé publique.

Dans un communiqué de presse, les membres de l’association ont tenu à s’exprimer  :

Nous espérons donc que le juge d’instruction du parquet de Versailles qui suit cette affaire n’ouvrira pas un nouveau procès contre de la politique de RdR.

Nous demandons la restitution du matériel (camion et ordinateur) saisi abusivement qui nous empêche aujourd’hui de mener nos actions financées.

Nous réclamons une nouvelle modification de la loi de santé publique afin que tout intervenant de RdR, dans le cadre et pendant son activité, soit protéger du délit de facilitation de l’usage de drogues car oui le but de notre action est de faciliter l’usage à moindre des risques des drogues pour ceux qui ont décidé d’en consommer.

Nous dénonçons que des intervenants et des associations puissent faire l’objet de surveillance, d’intimidation et/ou pressions policières à cause de leurs opinions politiques.

Nous exigeons également que les services de police, gendarmerie et justice soient dûment formés et informés des pratiques de la réduction des risques et respectent, à défaut de la comprendre, la démarche communautaire.

Voir le communiqué de presse de Techno+