Digital Détox Day : ménage de printemps !

publié le  |  Imprimer

Dans le cadre du quatrième DDD 8 (Digital Détox Day mensuel) Thierry Le Fur expert des comportements numériques et addictifs, nous propose aujourd’hui un « ménage de printemps » dans nos usages parfois excessifs voire addictifs du numérique.

Rappel : que sont les DDD 8 ?

Le 8 janvier 2018 était lancé les DDD 8 (ou prononcer 3D8) pour prendre un temps le 8 de chaque mois : DDD 8 comme Digital Détox Day, Droit à une Déconnexion Discernée ou comme vous voulez !

Il s’agit d’engager une éducation et une formation aux meilleurs usages du numérique pour soi-même.

C’est aussi vrai au travail ou en classe, pour soi ou ses enfants selon un mode d’emploi téléchargeable

Un ménage de printemps digital : pourquoi faire ?

Un temps de réflexion et/ou d’action pour reprendre la maîtrise de nos usages numériques, oui !
Mais comment faire ?

Ce DDD8 vous propose les pistes pour comprendre et agir selon les 3 dimensions d’une conduite addictive (personne-objet-environnement). Chaque dimension fait l’objet d’un « focus » : personne & stress numérique, objet & maîtrise du « trop » d’alertes, environnement & réseaux sociaux :
– La personne – Toujours plus ? Stress et addiction numérique : un couple diabolique
– L’objet (le numérique) – Qui est le maître ? Moins d’alertes = moins de stress, notre vie 3.0 nous appartient !
– L’environnement – Réseaux sociaux ? Vivons plus avec de vrais amis

Un sujet d’actualité ?

En ce DDD8 l’actualité des usages à risques nous rattrape !

Nous apprenons par exemple en écrivant ces lignes (5/4/2018), que la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse ferme subitement son Facebook : l’affaire Facebook/ Cambridge Analytica des 87 millions de comptes récupérés à l’insu des utilisateurs, nous ramène aux réalités et aux conséquences d’un numérique compulsif permanent.

  • faut-il stigmatiser Facebook plus qu’un autre, quand on sait depuis longtemps que des milliards de comptes sont piratés toutes applications numériques confondues ?
  • faut-il fermer brusquement un numérique pourtant si utile et agréable ?

… ou développer une éducation au numérique tel les DDD8 : elle permet d’en réduire les risques sécurité, performances et santé.

En addiction après la « lune de miel » vient toujours la « lune de fiel » : en numérique ou tout va très vite, la nécessité d’une prévention intelligente était connue, son urgence est maintenant actée !