Digital Detox Day 8 : vive les intelligences !

publié le  |  Imprimer

Dans le cadre des 3D8 (ou DDD 8 : Digital Detox Day) Thierry Le Fur, expert en comportements numériques et addictifs nous invite à préserver nos « intelligences multiples »

Rappel : que sont les 3D8 (DDD 8) ?

Le 8 janvier 2018 étaient lancés les DDD 8 (devenus « 3D8 ») pour prendre un temps le 8 de chaque mois (ou le jour de cette semaine qui convient le mieux) pour améliorer et sécuriser nos pratiques numériques : au travail ou en classe, chez soi, pour soi ou ses enfants. 3D8 comme… Digital Détox Day, Droit à une Déconnexion Discernée ou comme vous voulez ! (N.B. le livret blanc du mois est accessible en bas de cette page).

Cultivons nos intelligences

Longtemps le mot intelligence était perçu de façon globale, binaire ou trop spécialisée : on était jugé intelligent ou pas, et le niveau d’études pouvait être le seul critère. Etre « bon en math » : cette seule appellation était le sésame pour être adoubé par des pairs dits intelligents, qui souvent accédaient à des responsabilités, qu’ils fussent valables… ou pas.

Progressivement le concept d’intelligences multiples proposé par le Professeur Gardner a fait son chemin. Aujourd’hui dans le langage courant, nous parlons d’intelligence logique et d’intelligence émotionnelle. Face aux résultats contestables d’un monde trop régi par les « intellectuels », le mot bon sens reprend vie. Face au temps numérique qui va de plus en plus vite et ne s’arrête jamais, qui nous obligent à faire plusieurs choses en même temps, nous interrompt « toutes 5 minutes » ou nous empêche de dormir, nous réalisons que nous perdons les fondamentaux de l’intelligence temporelle (ex. chaque chose en son temps, faire les choses au bon moment). En fait toutes nos intelligences peuvent être affectées par l’hyperconnexion. Et si nous les revisitions une à une, pour repérer celles qu’un excès de numérique abime ? Parfois  Il suffit de quelques bons réflexes de déconnexion ou de meilleures habitudes d’action régénérantes pour devenir performant, si souvent gage de bien-être et santé… et réciproquement !

Vives les vacances !

Le temps des vacances est arrivé, que l’on en prenne ou non, que l’on puisse retrouver ainsi les personnes que nous aimons bien, ou qu’en devant rester au travail et nous pouvons bénéficier de moments plus calmes (voire « à soi » quand la petite famille est partie). Pour beaucoup d’entre nous les périodes Covid qui s’annoncent, nous invitent à réfléchir comment être suffisamment performant pour garder notre emploi ou moins s’épuiser pour garder son énergie et sa santé : in fine bien-être, santé performance sont de toutes façons liées.

Nous vous suggérons deux types de « devoirs de vacances ». Le premier, s’amuser où se reposer… et cultiver l’art de ne rien faire : vous noterez juste sur votre agenda de lire ce numéro de digital détox à la rentrée… et rien d’autre qui puisse affecter l’envie d’une « Dolce Vita ».

Le second, parcourir la grille de lecture proposée, pour commencer à identifier ce qui peut réduire votre efficience intellectuelle, le pourquoi et le comment y remédier. Rien ne vous empêche de tester une première bonne petite habitude ou bon réflexe… surtout si vous ne pouvez pas déconnecter totalement, par faute d’un employeur trop pressant (mais le droit à la déconnexion existe !)… ou parce que vous ne pouvez plus vous en empêcher. Cela peut être mieux pratiquer le tri sélectif numérique dans les mails, voire celui des personnes importunes et chronophages, mieux gérer ses visioconférences ou réduire le nombre notifications automatiques. Se lancer dans de nouveaux rituels « digital détox » peut être une bonne idée : vous avez le temps pour le faire… et le souvenir d’une initiation en période agréable prolonge souvent l’envie de rendre du plus durable la bonne habitude prise.

Et si l’on jouait ?

Cultiver nos intelligences tout en conciliant l’aspect ludique nécessaire à une vie agréable, accepter qu’une même activité puisse être bénéfique pour apprendre à déconnecter tout en reconnaissant des atouts au numérique, est-ce possible ?

Pour répondre à cette question nous avons le privilège sur ce 3D8 d’avoir recueilli le témoignage d’une personnalité majeure du monde du jeu d’échecs : le Maître FIDE (Fédération Internationale Des Echecs) Willy ICLICKI, mémoire vivante de l’univers des échecs, créateur de The Chesspedia et de Echesspédia, actuel Directeur des projets spéciaux FIDE telle la célébration des 100 ans de la FIDE (2024).