international

Décriminalisation : l’ONUDC appelle à aller dans le bon sens

publié le  |  Imprimer

Capture d’écran 2015-10-21 à 11.28.28Un document de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) appelant à la décriminalisation de la possession et de l’usage personnel, vient de « fuiter » dans une version qui n’est pas décrite comme  finale par l’organe de l’ONU.

L’ONUDC en faveur de la décriminalisation de l’usage et possession personnel

Ce document de deux pages recommande la décriminalisation de l’usage et de la possession personnelle comme moyen de réduire drastiquement les incarcérations, et donc de réduire les surpopulations et les injustices et traitements illégaux qui vont avec dans de nombreux pays.

Il mentionne également la plus-value prouvée et expérimentée dans certaines régions de la décriminalisation pour réduire les risques sanitaires.

Un document de « briefing » qui n’est pas publié officiellement

Le document, qui devait être initialement présenté à la conférence internationale de réduction des risques à Kuala Lumpur, ne l’a finalement pas été. Il a néanmoins été brandi par les délégués à la session de clôture de la conférence, appelant les nations unies à le publier en l’état.

L’ancienne présidente hélvète Ruth Dreyfuss et le philanthrope Richard Branson, tous deux membres de la Global Commission on Drug Policy, se félicitent de voir le mouvement pour la dépénalisation prendre de l’ampleur. Capture d’écran 2015-10-21 à 11.00.50

Retrouver toutes les informations relatives à ce document sur le site de l’AFP/Wires

Suivez l’actualité sur Twitter avec la @FedeAddiction

Pour en savoir plus sur l’actualité internationale et nos revendications, rendez-vous dans le dossier Sortir de la guerre contre la drogue.