DDD8 Janvier 2020 : Pour bien commencer l’année

publié le  |  Imprimer

Dans le cadre des Digital Détox Day 8 (3D8 ou DDD8), Thierry Le Fur, expert en comportements numériques et addictifs, met en lumière l’initiative www.dryjanuary.fr,  illustration des bienfaits en prévention addiction d’une pause-réflexion ou pause-consommation régulière.   

Rappel : que sont les 3D8 (DDD 8) ?

Le 8 janvier 2018 étaient lancés les Digital Détox Day 8 pour prendre le temps le 8 de chaque mois d’engager et maintenir une éducation aux meilleurs usages du numérique : au travail ou en classe, pour soi ou ses enfants. 3D8 comme… Digital Détox Day, Droit à une Déconnexion Discernée ou comme vous voulez, selon un parcours en 3D « Découvrir-Discerner-Démarrer » (N.B. en bas de cet article, vous trouverez le livret blanc du mois).

Bien démarrer l’année !

Le mois de janvier est bénéfique pour les bonnes résolutions : comme pour notre agenda papier tout neuf, nous avons envie d’écrire les pages de notre vie de la plus belle des manières. Avec les vacances, nous avons eu un peu de temps pour penser à ce que serait une belle année si nous changions quelque chose à notre vie : cela peut être sympathique, tel se réinscrire à des activités que l’on aimait pratiquer, surtout quand elles nous invitent à sortir voire à faire de belles rencontres. C’est aussi un mois où les médias nous offrent « conseils & astuces », informations pertinentes ou ludiques voire débats éclairants pour réussir à prendre… et tenir une bonne habitude.

Un nouveau rituel très prometteur : les Dry January

Parmi les initiatives de janvier, il en est une qui pour sa ‘’première’’ réussit sur un sujet difficile – l’alcool –  à être ‘’le sujet dont on parle’’. Ne serait-ce que par les multiples retombées média, elle est déjà un succès-prévention. Cette initiative portée par les associations concernées, offre une qualité de communication inégalée, car elle est développée par les plus grands spécialistes issus d’associations dont l’éthique nous épargne les éléments de langage des lobbys.

Mais surtout il y a mieux : cette initiative ne se réduit pas au champ de l’alcoologie. Très vite – en 40 jours ! – le champ du dialogue et de la promotion s’est ouvert aux acteurs santé, solidarité, étudiants (ex. FAGE), etc. Les Digital Détox Day 8 soutiennent naturellement cette action, car les parallèles entre les processus de conduites excessives, chroniques ou addictives, les critères addictifs et souvent les profils présentent tant de similitudes entre alcool et pratiques numériques. Appréhension, compréhension et donc en partie solutions se nourrissent si bien de ces échanges entre champs si voisins et mises en lumière réciproques.

Enfin elles libèrent la parole, pas seulement des consommateurs excessifs, mais aussi de ceux qui sont en souffrance et ont le moins accès à ces informations : leurs entourages, victimes collatérales qui au total représentent plus de 10 millions de personnes toutes situations confondues (des excès ponctuels mais dangereux aux consommateurs trop habituels voire addictes).

Pour une approche ‘’ressources’’ du Mieux-Vivre !

L’addictologie n’est pas une science de la privation malheureuse, mais l’art de (re)trouver des ressources jouables, agréables et durables. Avec la ‘’Boussole Temporelle’’, ce numéro offre comme chaque mois d’autres pistes pour (re)penser aux activités régénérantes – actions simples ou agréables – en tenant compte de nos rythmes de vie, de nos biorythmes et du rythme d’heureuses envies.