Projet de loi de finance 2013 : avis du Sénat sur l’utilisation des crédits MILDT

publié le  |  Imprimer

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013, la sénatrice Laurence Cohen a déposé un avis, fait au nom de la commission des affaires sociales, le 22 novembre 2012, sur la politique de la MILDT (Mission Interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie).

L’avis souligne qu’après cinq années durant lesquelles l’accent a été mis sur la répression de la consommation de drogues, la MILDT doit adopter une approche plus équilibrée afin d’apporter une réponse aux effets sanitaires et sociaux qui y sont liés. Dans un contexte de diminution de ses moyens, elle doit revoir le pilotage de son fonds de concours et mieux cibler ses actions, car la consommation de drogues reste préoccupante. L’avis recommande également de « lever l’omerta » sur la toxicomanie en milieu carcéral et ses conséquences sanitaires désastreuses.
Faisant le lien avec l’élaboration du prochain plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies, la commission recommande que la politique de prévention et de réduction des risques soit améliorée : en stoppant le tout-répressif, en soutenant les initiatives innovantes, en ouvrant des salles de consommation à moindre risque, en développant l’évaluation des politiques, en dialoguant avec les professionnels. Enfin, elle préconise un travail sur les dangers des drogues légales et sur les nouvelles formes d’addiction.

La Fédération Addiction a été auditionnée à l’occasion de la rédaction de l’avis précédent et est en lien avec la sénatrice Laurence Cohen dans le cadre de la Charte « Pour une autre politique des addictions ».

>> Consulter l’avis sur le site du Sénat
>> Consulter l’avis précédent sur le même sujet