Consultations jeunes Consommateurs : une journée en Picardie

publié le  |  Imprimer

La quinzième journée régionale CJC a eu lieu en Picardie le 12 novembre 2013. Organisée par l’Agence régionale de Santé, elle a rassemblé plus de 60 participants. A partir d’une présentation du guide CJC par la fédération addiction, les acteurs du dispositif spécialisé (CJC, CSAPA, consultations hospitalières) ont pu durant la matinée réfléchir et échanger sur les pratiques professionnelles à déployer pour rencontrer les jeunes consommateurs non demandeurs de soins. L’après-midi s’est déroulée en présence des partenaires des CJC (Education Nationale, justice, collectivités locales, points information jeunesse etc…). Après une présentation de L’ARS Picardie sur la stratégie régionale en matière d’intervention précoce,  les professionnels des CJC de la région ont pu apporter des éclairages sur les différents accueils qu’ils proposent ainsi que sur les actions de partenariats possibles pour soutenir les acteurs non spécialisés dans la prise en compte des conduites addictives dans leurs institutions.

Les expériences présentées à la table ronde

Pascal Hachet psychologue au Pôle Prévention « Le Tamarin » du CSAPA de Creil, de l’association SATO-Picardie a rappelé la nécessité de s’articuler avec les partenaires : En amont, pour faire connaitre les dispositifs d’accueil des jeunes et proposer une évaluation globale de la situation du jeune, mais aussi en aval, pour prendre en compte les co-morbidités, notamment psychiatriques. Alafya Akbaraly et Audrey Lapierre, psychologues à l’association du Mail ont montré l’intérêt des rencontres obligées dans le cadre de partenariats avec la justice, qui sont souvent pour les jeunes usagers, une occasion de rencontrer les professionnels du soin et envisager un possible changement de leur comportement. Les psychologues du Mail ont également présenté une action  avec Madame Suisse, CPE au Lycée Luzarches, qui a pu témoigner de la plus-value de travailler avec les CJC pour mettre en place dans l’établissement scolaire une démarche allant de la prévention à l’accès aux soins pour ceux qui en ont besoin. Le travail de coopération avec l’éducation nationale a également était illustré par Mercedes Brillant, psychologue à l’ANPAA 60 avec la présentation d’actions de sensibilisation des professionnels et la mise en place de points de rencontre au sein des établissements, actions proposées également dans les centres sociaux du territoire. Enfin, Rafik Boukhalfa, médecin de l’ELSA du centre hospitalier de Soissons a évoqué les possibilités de repérage et d’orientation notamment dans le service de pédiatrie du centre hospitalier.