#CongresAddiction : Olivier Véran annonce la création de « haltes soin addiction »

publié le  |  Imprimer

Ce jeudi 23 septembre, dans son message au 1 175 participants du congrès de la Fédération Addiction, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a annoncé l’expérimentation de « haltes soin addiction » : des lieux pour une prise en charge intégrée des usagers de drogue. La Fédération Addiction se félicite de ce projet qui rejoint les propositions qu’elle a toujours formulées pour améliorer l’accompagnement des usagers de drogue et l’impact que cela a dans l’espace public.

👉 Téléchargez : le communiqué en PDF · Le verbatim du message du ministre

Olivier Véran a annoncé ce 23 septembre au congrès de la Fédération Addiction la création de « haltes soin addiction ». Il s’agit d’un nouveau dispositif qui prendra la suite des salles de consommation à moindre risque en alliant soin, réduction des risques et accompagnement médico-psychosocial dans une approche intégrée des usages de drogue. Ces haltes pourront aussi être adossées à des CAARUD (centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction de risques pour usagers de drogue) ou se décliner en version mobile.

Cette proposition sera présentée au vote parlementaire par le ministre dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

La mobilisation de la Fédération Addiction auprès du premier ministre cet été, avec nos adhérents et partenaires, la constance depuis 2016 de nos propositions collectives sur la nécessité de créer plusieurs structures de petite taille — s’appuyant pour certaines sur des dispositifs déjà existants — ont donc été entendues. Nous avions pu en échanger avec le ministre des Solidarités et de la Santé lors de notre rencontre du 16 septembre dernier.

Le travail de l’addictologie reconnu par le ministre

Dans son message, Olivier Véran a également remercié le réseau de l’addictologie :

« Merci de votre mobilisation, exemplaire, au service d’un public de personnes fragiles et fragilisées par la pandémie Votre engagement, votre capacité d’adaptation ont été des atouts précieux, et je tiens aujourd’hui à vous dire à quel point nous sommes conscients et reconnaissants des efforts fournis. »

Le ministre a rappelé que « Les addictions sont à la fois la conséquence et la cause de situations complexes. Elles appellent des réponses à la mesure de cette complexité ».

Jean-Michel Delile, président de la Fédération Addiction déclare :

« Dans un contexte trop souvent polémique, la reconnaissance par le ministre de la Santé de l’expertise des acteurs de terrain et des scientifiques est un signal encourageant. Le déploiement de la réduction des risques en milieu carcéral ainsi que la possibilité d’ouvrir des espaces de consommation dans les CAARUD sont des revendications de longue date de la Fédération Addiction. La société et les usagers ont besoin de politiques publiques ambitieuses, cohérentes et appuyées sur des données probantes. »

Le plus difficile restera la mise en œuvre de cette ambition et la capacité à travailler en complémentarité et coopération. C’est tout l’enjeu du thème de notre congrès « Pour une écologie de la santé, accompagner et coopérer » qui se poursuit jusqu’au 24 septembre.

Contact presse

Nathalie Latour, déléguée générale
06 12 21 07 25
infos@federationaddiction.fr

À propos de la Fédération Addiction

La Fédération Addiction est le premier réseau d’addictologie de France. Elle regroupe 190 associations, 850 établissements et services de santé, de prévention, de soins et de réduction des risques et plus de 500 médecins et pharmaciens. Son congrès réunit 1 175 personnes (professionnels de l’addictologie, chercheurs, partenaires du social, de l’éducation, de l’insertion et de la justice), les 23 et 24 septembre à Metz.