Pour une présentation en atelier (date limite : 10 janvier 2020)

Addictions : Pour une écologie de l’accompagnement

Présenter une communication pour une présentation en atelier permet de capitaliser et valoriser des expériences et des savoirs faire en lien avec le thème du congrès.

Le congrès de Perpignan l’année dernière sur le lien entre « Liberté et santé » nous a permis d’explorer la nécessité d’un savoir à l’écoute de l’autre et de travailler sur des multiples voies plurielles, intégratives, complexes mais efficaces d’accompagnement. La mise en place de ces « transformations silencieuses » dont nous a parlé François Jullien en ouverture des journées, nécessite de sortir des sentiers battus, dans la recherche d’une ouverture et d’une créativité communes où les attentes des uns peuvent rencontrer les savoirs et les données probantes des autres et vice versa.

La Fédération Addiction vous invite à poursuivre le fil cette année. La question des addictions engage de nombreux acteurs qui travaillent autour de problématiques multifactorielles. Ces acteurs, professionnels, aidants, usagers, sont issus de secteurs divers en termes de champs d’actions, de compétences, de cultures, de pratiques cliniques d’intervention.

Cependant pour répondre à ces problématiques complexes, les approches segmentées doivent laisser place à des approches pluridisciplinaires centrées sur la personne dans sa globalité et déployées de manière intégrée et collaborative dans la proximité et la durée.

Le modèle de soins en 4 C (collaboratif, coordonné, continu et centré sur la personne) devrait donc être de mise, cependant la segmentation du « travail en silos » persiste.

  • Pourquoi l’approche coopérative est-elle si difficile à mettre en œuvre ?
  • Quelles sont les limites d’une approche intégrative pour rester dans une coopération ? Comment conserver les identités de compétences, de métiers, de secteur ?
  • En quoi le contexte d’inégalités sociales et territoriales de santé, de ressources contraintes, d’appels à projet, de mise en compétition des structures, freine t’il ces logiques de coopération ? Comment dépasser ces logiques qui peuvent favoriser des systèmes de repli ?
  • Comment se construit l’écosystème d’accompagnement des addictions ?

Le pré-programme et l’argumentaire définitive seront mis en ligne d’ici 3 semaines, d’ici là nous comptons sur vous pour faire remonter des actions incluant ces logiques d’inter-relations dans l’écosystème (les acteurs, les structures, les personnes concernées, l’environnement) de l’accompagnement des addictions.

(remplir l’appel à communication dans un nouvel onglet)