« Cauchemar de femme » : campagne choc pour sauvegarder le Centre d’Hébergement d’Urgence d’Ivry

publié le  |  Imprimer

 

 

Le 31 mai prochain l’unique Centre d’Hébergement d’Urgence de 52 places dédié aux femmes doit fermer définitivement. Le Samu Social lance une campagne CHOC intitulée « Cauchemar de femme » et réalisée par Frédéric Schoendoerffer.

En 2011, 4 086 femmes sans abri, isolées, ont appelé au moins une fois le 115 de Paris. Le Samu Social a rencontré 601 femmes au moins une fois dans la rue. 16 082 nuitées ont été attribuées à des femmes en Centre d’Hébergement d’Urgence.

L’année 2011 aura également été marquée par la fermeture, le 1er juillet dernier, du Centre d’Hébergement d’Urgence Yves Garel (38 places femmes) qui a entrainé la pénurie de places d’urgence pour les femmes isolées de manière immédiate. Pour répondre à un besoin impératif, le Samu social de Paris a créé un nouveau Centre d’Hébergement d’Urgence dédié aux femmes dans l’ancien hôpital Jean Rostand d’Ivry sur Seine.

Le 31 mai prochain, ce Centre d’Hébergement d’Urgence de 52 places et dédié aux femmes doit fermer définitivement. Il est mis en évidence, plus que jamais, que ces femmes isolées n’auront plus de lieu où se réfugier. Le Samu social tire la sonnette d’alarme en lançant le film choc Cauchemar de femme, réalisé gracieusement par Frédéric Schoendoerffer, sous la houlette de Publicis Conseil et de sa directrice de création Véronique SELS.

Voir le film et signer la pétition