Bulletin TREND : évolution des usages et de l’offre de drogues au temps du COVID-19

publié le  |  Imprimer

Le développement de l’épidémie de COVID-19 et l’instauration des mesures de confinement par les pouvoirs publics à la mi-mars 2020 sont venus modifier les pratiques de consommation d’une bonne part des usagers de drogues et perturber les activités des réseaux de trafic.

L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), à travers son dispositif Tendances récentes et nouvelles drogues (TREND), a souhaité collecter des informations afin de documenter ces évolutions en France.

Cette démarche s’inscrit dans un ensemble d’initiatives d’enquêtes lancées en mars-avril 2020, majoritairement centrées sur les effets du confinement sur l’état de santé des populations (Santé publique France, INSERM, INSEE, etc.). Les informations rapportées ont été collectées pendant les trois premières semaines du confinement (de la mi-mars à la première semaine d’avril 2020), et ont pu évoluer depuis.

Trois thématiques ont guidé le recueil de l’information :
👉 les évolutions en matière d’usages de drogues ;
👉 les difficultés rencontrées par les CSAPA et les CAARUD, et les manières dont ces structures adaptent leurs pratiques et leurs activités afin de poursuivre au mieux leur missions (prise en charge des usagers, délivrance des traitements de substitution, du matériel de réduction des risques, etc.) ;
👉 les transformations concernant les réseaux de trafics.

Sept des huit coordinations locales du dispositif TREND ont été en mesure de recueillir rapidement des informations auprès d’environ 65 acteurs de terrain et 30 usagers. Tout ceci en s’adaptant aux multiples contraintes liées à la situation.

Quelles évolutions ?

Plusieurs phénomènes ont été observés :

  • abstinence choisie, sevrage forcé ou stratégie d’anticipation (notamment constitution de stock) par les usagers
  • hausse des demandes de prescription de traitement de substitution aux opiacés
  • dégradation des conditions de vie des usagers précarisés (baisse drastique des ressources économiques, difficultés pour accéder aux prestations d’hygiène et à la nourriture, difficulté d’accès au logement et à l’hébergement)
  • hausse rapportée des prix des produits
  • insuffisance des moyens de protection vis-à-vis du virus à disposition des professionnels
  • réduction d’effectif des équipes
  • modification des modalités d’accueil des structures
  • développement de la délivrance du matériel de réduction des risques « à distance » (c’est-à-dire par voie postale) ou en « en drive »

Retrouvez toutes les évolutions sur le site de l’OFDT ou Télécharger le Bulletin TREND COVID-19