Actions de prévention et d’intervention précoce au Point Accueil Ecoute Jeunes

Principaux partenaires de l'action :

– Centre de planification familiale Ado’space, Conseil Général
– Secteur d’Action Sociale, Conseil Général
– CSAPA
– Centre d’Information et d’Orientation
– CMPI et CMP (centres médicaux psychologiques infantiles et adultes)
– Foyer de Jeunes Travailleurs
– Centres de vie sociale
– Bureau Information Jeunesse
– Ateliers Santé Ville
– Services jeunesse des Villes
– Association de prévention spécialisée : IFEP
– Éducation Nationale : collèges et lycées
– Atelier relais, porté par l’Éducation Nationale, la PJJ et la Ligue de l’Enseignement
– Dispositif de Réussite Éducative
– Pôle Emploi
– Structures d’insertion : Mission Locale, l’AFPI, Escale, SJT, AFEC, C3consultants, école de la 2ème chance
– Foyer d’accueil de jour Déclic
– CHRS La Mandragore,
– CAARUD
– Association Sportive Mantaise

Objectifs du partenariat :

En direction des professionnels
– Favoriser la mise en relation des partenaires sur le repérage, l’orientation et la prise en charge du mal-être des jeunes

En direction des familles
– Associer les familles à l’accompagnement de l’adolescent
– Identifier les ressources activables au sein de la famille

En direction des jeunes
– Proposer un accueil et un accompagnement généraliste de proximité
– Proposer une écoute de prévention
– Favoriser l’estime de soi et le renforcement des compétences psychosociales

 

 

Étapes de mise en place du partenariat :

Contexte et constats

Contexte du territoire

Le PAEJ est né du fait de différentes réalités et besoins. Le territoire de travail du PAEJ de Mantes est dense (Mantes La Jolie, Mantes La Ville, Limay, et toutes les communes environnantes) et recouvre des réalités multiples. En effet à Mantes La Jolie il existe un maillage associatif et institutionnel consistant alors que les autres communes souffrent d’une pénurie de professionnels et de structures de santé, sociales ou éducatives. Le PAEJ qui est par essence un dispositif à la croisée des différents acteurs devient essentiel. Il favorise les rencontres et les échanges entre professionnels en animant un réseau et offre des réponses aux professionnels en proposant une écoute de prévention et en allant vers.

Les besoins des jeunes
L’origine de la demande tient aussi au fait que les jeunes sont confrontés à de nombreux adultes en attente : attente de réussite, attente de performance, attente de comportements particuliers… Pour se construire les jeunes ont aussi besoin d’adultes leur offrant une autre écoute. Le PAEJ est ainsi un lieu neutre, sans étiquette, de disponibilité totale, offrant un accueil et une écoute sans jugement.
Enfin, les parents observent les difficultés de leurs enfants sans pouvoir forcément agir dessus. Ils sont alors à la recherche d’un lieu généraliste qui ne soit pas identifié « soins » afin de les accompagner dans ce qu’ils traversent.

Personnes mobilisées
– Les professionnels du réseau « prise en charge du mal-être des jeunes » animé par IPT depuis 2006 (dans le cadre de la coordination des Ateliers Santé Ville puis du PAEJ). Ce réseau est composé du CMPI, CMP, du centre de planification familiale, du Foyer de Jeunes Travailleurs (FJT), du CSAPA, de la mission locale, du Secteur d’Action Sociale, de la prévention spécialisée ainsi que de l’Éducation Nationale.

– Les professionnels du PAEJ : les 2 accueillants du PAEJ, la psychologue du Point Écoute Parent et la psychologue du PAEJ, la coordinatrice du Pôle de prévention des conduites à risques et du réseau « prise en charge du mal être des jeunes »

– Les professionnels travaillant à la création de la Maison des Adolescents Yvelines Nord : Située à des niveaux différents sur le continuum prévention soins, la Maison Départementale des Adolescents Yvelines Nord a besoin de s’appuyer sur l’implantation territoriale du PAEJ et sur la dynamique de réseau qu’il soutient.

Étapes de la mise en œuvre
– Rencontres des partenaires pour favoriser l’identification des partenaires et des professionnels
– Organisation d’actions partenariales dans et hors les locaux afin de mieux connaitre les partenaires et les jeunes ; de donner une image valorisante et dynamique du lieu et de l’équipe
– Mise en place d’actions répondant aux attentes des professionnels, en lien avec les missions du PAEJ
– Organisation de « petit-déjeuner pro » (cf. partie description de l’action) dans les locaux du PAEJ

Description complète de l'action :

Afin d’accompagner au mieux les jeunes il est indispensable d’associer :

Les professionnels : par l’animation du réseau de prévention « accompagnement et prise en charge du mal-être des jeunes » sur le territoire du mantois. Il s’agit de :
* Alimenter et soutenir une réflexion avec les acteurs locaux intervenant auprès des jeunes. Un groupe de réflexion se réunit 3 à 4 fois par an ce qui favorise le repérage des attentes et les besoins des professionnels et la définition des actions à mettre en place

* Favoriser les rencontres et les liens entre les professionnels du territoire à travers la mise en place de « petit-déjeuner pros »  au sein des organismes ressources du territoire. Elles se déroulent en deux temps :
1. Accueil autour d’un petit-déjeuner : l’occasion de découvrir les locaux, en visitant la structure accueillante, ainsi que les professionnels y travaillant. Un temps est consacré à la présentation de la structure qui reçoit.
2. Échange entre professionnels autour d’une préoccupation commune en lien avec l’accompagnement et la prise en charge des jeunes dans une dynamique partenariale. Ce temps est animé par la structure accueillante et la coordinatrice du PAEJ. Il s’agit de favoriser la connaissance des pratiques de chacun. En fonction du nombre d’inscrits, des groupes d’une quinzaine de professionnels sont effectués.

* Encourager et soutenir le réseautage : rencontres régulières des professionnels dans leurs organismes. Il s’agit de présenter le réseau animé par le PAEJ mais également d’identifier les professionnels, leurs missions et besoins. Ces rencontres sont régulièrement renouvelées afin de maintenir les liens avec les professionnels.

* L’aide au diagnostic de situation. Il s’agit d’un soutien individualisé apporté à travers un éclairage, une aide dans l’analyse d’une situation posant des difficultés aux professionnels et de donner des pistes (en termes d’orientation, moyens ou méthode) pour permettre la résolution de la situation. Ce soutien s’effectue au moyen d’une instance locale de concertation composée d’un groupe d’analyse interprofessionnel dont les membres sont issus des structures ressources du territoire ou bien par le biais d’appels au PAEJ. Ces axes d’intervention favorisent la coopération, le partenariat et la transversalité dans l’accompagnement et la prise en charge des jeunes.

Les familles :

– Entretiens familiaux proposés si le symptôme vient interroger un fonctionnement familial (ces entretiens se veulent avant tout un lieu de parole, visant à élaborer une réflexion commune, dégager des voies de compréhension, et restaurer les capacités à vivre ensemble et à se parler. Il ne s’agit en aucun cas d’une thérapie familiale).

Les jeunes :

L’ensemble des professionnels, psychologue et accueillants, sont disponibles et à l’écoute des jeunes. L’écoute est généraliste, de disponibilité totale. Elle se situe dans une logique de prévention : prévention des difficultés de la jeunesse et des difficultés relationnelles avec le monde adulte.

– Entretiens psychologiques de prévention : confidentiel, sans objectif thérapeutique, aide à la réflexion et au changement

– Ateliers collectifs conviviaux et ludiques en direction des jeunes, en partenariat avec les professionnels, autour d’un thème lié aux préoccupations des adolescents et défini avec les jeunes et les partenaires
Ils favorisent l’identification du PAEJ et ses missions.

Retours sur expérience :

Ateliers collectifs dans et hors Éducation Nationale
Points forts :
– Projet multidimensionnel touchant le jeune, sa famille et les professionnels.
– Forte implication des professionnels dans la dynamique de réseau qui a un impact sur les relations entre le PAEJ et les structures, notamment celles du soin
– Partenariat étroit avec les professionnels associés dans la préparation des temps collectifs dans et hors Éducation Nationale
– Mise en capacité des jeunes pour discuter sur des sujets liés à la période de l’adolescence et pour réfléchir à leur positionnement avec les autres.
– Renforcement du partenariat avec le club de prévention spécialisée, les structures jeunesse, le Dispositif de Réussite Éducative

Points faibles :
– Ce partenariat étroit sur les ateliers collectifs exige un travail important en amont et aval des séances, afin d’être au plus près des préoccupations des jeunes, ce qui oblige à s’adresser à un nombre restreint de groupes.
– La mise en œuvre de ces projets est longue et nécessite beaucoup d’investissement de la part de l’ensemble des professionnels.
– Un certain nombre d’actions partenariales n’ont pas abouti à la mise en place d’action.

Une évaluation de l'action a-t-elle eu lieu ou est-elle prévue ? Si oui, comment ?

Tous les axes sont évalués chaque année, par le biais de questionnaires auprès des professionnels et des jeunes, de cahiers de bord.
Les consultations sont suivies par le biais d’un outil de saisie et d’analyse de la file active (Sphinx)

Existence d'une convention signée ou de toute autre formalisation : Oui

Financement (autre que ONDAM):

FINANCEMENTS MULTIPLES EN FONCTION DES AXES : ARS, CONSEIL GENERAL, MILDT, VILLES, CONSEIL REGIONAL, DDCS…

Qui contacter pour en savoir plus ?



Qui porte l'action ?

IPT

Type d'établissement :

Organisme gestionnaire :


Mission et services :

L’association a pour objet d’apporter une aide aux enfants, adolescents et adultes, ainsi qu’à leur entourage, qui rencontrent des difficultés sur le plan social, médico-social ou sanitaire, liées notamment à l’usage de substances psychotropes ou engagés dans des conduites à risques. Elle a ouvert ses missions à l’hébergement et l’accompagnement de jeunes femmes entre 18/25 ans et à des femmes seules ou avec enfants victimes de violences conjugales.
Elle a également pour objet la recherche et le développement, la prévention, l’information et la formations d’intervenants, en particulier dans le domaine de l’addictologie.

Contact :

Adresse :

10, rue Planty - 78200 Mantes La Jolie   

Région :


tel01 43 44 14 14
fax01 43 44 04 04