Accompagnement des acteurs de terrain à la prévention des consommations de produits psychoactifs : posture professionnelle, repérage, modes d’intervention

Principaux partenaires de l'action :

Ville de Lormont (33)
Fabienne Tapon
Coordinatrice du CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance)

CEID Addictions
François Richard
Éducateur Spécialisé/Service Prévention Formation

Objectifs du partenariat :

– Améliorer la prise en charge des addictions sur la commune de Lormont.

– Créer une politique commune des divers intervenants sur la commune, dans la prise en compte des problématiques addictives.

– Apporter aux professionnels des connaissances et des outils concrets pour repérer et prendre en charge les problématiques addictives dans le cadre de leurs pratiques professionnelles.

– Favoriser la mise en place d’actions de prévention à destination de leurs publics.

Étapes de mise en place du partenariat :

Devant les problèmes croissants de consommation de produits psycho-actifs auxquels sont confrontés les professionnels de terrain au contact des publics, la ville de Lormont souhaitait mettre en place des actions de formation et des actions de prévention. En contact depuis des années avec le CEID pour des actions spécifiques telles que PES, la coordinatrice du CLSPD fait appel au service prévention Formation du CEID Addiction.

Une première rencontre afin de présenter les demandes de l’équipe municipale a eu lieu le 9 décembre 2011. Il a été décidé qu’une action de formation auprès des professionnels de terrain serait proposée sous la forme de quatre interventions de quatre demi-journées.

La première demie journée ayant comme objectif de faire remonter les besoins et les attentes des stagiaires.

A l’issu de cette première rencontre il apparaît nécessaire de leurs proposer des outils concrets pour faire face aux situations rencontrées sur le terrain, adaptés à leurs prises en charge. Il apparaît important de répondre également à leurs difficultés à aborder ces questions avec leurs publics et à leur sentiment d' »incompétence » dans ce domaine.

Description complète de l'action :

4 rencontres prévues animées conjointement par la coordinatrice du CLSPD et Le formateur du CEID.

Ouverture de ces sessions de formation aux professionnels de terrain intervenant sur la commune basée sur une libre adhésion. Le coût de la formation est assuré par la commune. Maximum 20 stagiaires. Dans la mesure du possible s’engager sur les quatre sessions, réparties sur l’ensemble de l’année civile.

La coordinatrice, en contact régulier avec les stagiaires, évalue les retours de ceux-ci tout le long de l’action. Entre chaque rencontre un bilan est fait avec la coordinatrice du CLSPD et Le formateur et la séance suivante adaptée en fonction.

La 1ère rencontre en présence des acteurs de terrain fait remonter les
besoins le 13 avril 2012.
Besoins remontés : Outils de repérage, quoi faire faces à des personnes
présentant des problèmes d’addiction ? Comment travailler ensemble ?

La 2ème rencontre le 22 juin 2012 : Travail sur les représentations,
Usages, Mécanisme, Vulnérabilité. Présentation des outils de repérages et de prévention (repérage précoce de l’usage de cannabis INPES, auto-questionnaires, documents de prévention INPES). Présentation du dispositif de soin sur le territoire.

La 3ème rencontre le 16 Novembre : Positionnement, Repérages précoces,
interventions Brèves, Orientation. Intégration dans sa pratique des outils de repérages et de prévention (repérage précoce de l’usage de cannabis INPES, auto-questionnaires, documents de prévention INPES) sous forme de jeux de rôles.

La 4ème rencontre le 25 Janvier 2013 : Présentation de mises en situation rapportées par les participants et discussion. Une consultation avancée s’est ouverte sur la commune et la professionnelle s’est jointe à nous pour cette dernière session.
Bilan et perspectives.

Retours sur expérience :

15 ont participé au moins à une session. 9 professionnels ont participé au quatre sessions. 11 structures étaient représentées.
Nous avions décidé de maintenir ouvert l’accès à la formation même en court de route, ce qui a permis à certains professionnels arrivant sur leur poste de s’inscrire dans cette dynamique et à ceux n’ayant pas pu participer à la première session d’en bénéficier quand même. Cela a demandé de la souplesse mais a été vécu de manière positive par l’ensemble des participants.

Points forts :

– Action de formation inscrite dans la durée sur l’année permettant à chaque participant d’avoir le temps de s’approprier les outils et de les expérimenter sur le terrain, et de rapporter les situations rencontrées dans la session suivantes.
– Construction des sessions au fur et mesure, alimentées par les retours des participants, pendant mais aussi entre les sessions.
– Les professionnels se sont appropriés les outils proposés et les ont expérimentés.
– Les participants font remonter unanimement l’intérêt de se rencontrer entre structures agissant sur un même territoire.
– Retour régulier entre les sessions de formation des participants.
– Repérage des professionnel des structures d’aval CSAPA, CJC.
– Nous travaillions déjà avec les établissements scolaires de la commune mais les demandes de préventions se sont « étoffées », notamment par des actions auprès des équipes éducatives.

Points faibles:

– L’étalement dans le temps et les contraintes d’emplois du temps de chaque participant n’ont pas permis l’inscription de tous sur l’ensemble de la formation.
– Pas de retours depuis avec d’autres services que l’éducation nationale.

– Maintenir les liens apparaît indispensable.

Une évaluation de l'action a-t-elle eu lieu ou est-elle prévue ? Si oui, comment ?

Un questionnaire a été passé a la fin de la formation.

Perspectives envisagées :

Un appui méthodologique aux professionnels qui souhaitent s’engager dans des actions concrètes a été prévu, la municipalité s’est engagée à soutenir ces actions au cas par cas. Ce fut le cas sur un établissement scolaire.
Des rencontres annuelles ont été envisagées également avec les participants mais ne se sont pas concrétisées.

Existence d'une convention signée ou de toute autre formalisation : Non

Financement (autre que ONDAM):

Mairie de Lormont

Qui contacter pour en savoir plus ?



Qui porte l'action ?

Maurice Serisé

Type d'établissement :


Mission et services :

L’Association CEID Addictions, a pour but :

la prévention et le traitement des addictions,
l’information et la formation des publics concernés par les
problèmes d’addictions : professionnels de santé, enseignants,
travailleurs sociaux, responsables d’associations de parents, monde du
travail et autres,
la création et la gestion de centres d’accueil, de centres de soins
en addictologie et de centres de réduction des risques associés aux
addictions,
l’aide et le soutien à l’entourage des personnes présentant des
problèmes d’addictions (environnement familial, social, professionnel,
et autres),
l’accueil et le suivi des jeunes présentant des pratiques
addictives, y compris sous main de justice,
l’animation d’équipes pluridisciplinaires (médico-psychosociale)
afin d’intervenir auprès des personnes concernées dans les centres
d’accueil ou de soins et hors de ces centres (rues, quartiers…),
la réalisation d’études ou de recherches concernant les problèmes
d’addictions.

Contact :

Adresse :

24 rue du Parlement Saint-Pierre - 33000 Bordeaux   

Région :


tel05 56 44 84 86