La Fédération Addiction rejoint l’Appel de Grenoble : « En finir avec le sida passe par un changement de société »

publié le  |  Imprimer

À la clôture de son congrès, la Société française de lutte contre le sida a présenté l’Appel de Grenoble « En finir avec le sida passe par un changement de société ». Cet appel réaffirme que la fin du sida passe par des mesures politiques (dans le sens noble du terme) et sociétales fortes. La Fédération Addiction a rejoint cet appel.

La fin du sida passe par des mesures politique

L’Appel de Grenoble, proposé par la Société française de lutte contre le sida à son congrès en septembre 2021, réaffirme que la fin du sida passe par des mesures politique. Il appelle les personnes en position de pouvoir, au niveau national, régional et local, et plus généralement les acteurs de la lutte contre le VIH, à appliquer 10 points afin d’en finir avec le sida en 2030.

La fin de l’épidémie de VIH/sida est un projet de société qui demande des mesures politiques systémiques. Les autorités à tous les niveaux peuvent accélérer la réponse contre la pandémie de VIH. Si la responsabilité des décideur·euse·s public·que·s est première, elle s’appuie aussi sur des initiatives prises par la société civile et les acteur·trice·s de la lutte contre le VIH. Ceux-ci doivent être associés à la mise en œuvre des demandes.

Appel de Grenoble : 10 mesures à appliquer

L’Appel de Grenoble a été rédigé par le COREVIH Arc alpin et présenté au ministre des Solidarités et de la Santé le 1er octobre 2021. Il appelle à appliquer les 10 points suivants :

  1. Penser et évaluer en termes de santé publique toutes les politiques publiques
  2. Travailler avec et pour les populations concernées, y compris les plus pauvres et les plus discriminées
  3. Adopter une politique de protection sociale et d’emploi qui profite à tou.te.s tout au long de l’existence
  4. Assurer un accès universel à la santé et aux soins
  5. Défendre les droits de chacun.e et refuser la discrimination et la stigmatisation
  6. Accueillir dignement les personnes fuyant les persécutions ou la misère
  7. Favoriser l’équité territoriale et un environnement salubre
  8. Assurer l’équité et l’éducation pour tou.te.s dès le départ, y compris dans la santé sexuelle et dans l’accès au numérique
  9. Développer des programmes de recherche transversaux et avec les populations concernées
  10.  Promouvoir la santé en tant que bien public et renforcer la lutte contre le VIH au niveau mondial

👉 Consulter l’Appel et la liste des signataires