- Fédération Addiction - https://www.federationaddiction.fr -

Appel à contribution : capitalisation d’expériences en prévention du tabagisme auprès des jeunes et des personnes vulnérables

Dans le cadre d’une capitalisation d’expériences financée par le Fonds Tabac-Projet D-CAP, la Société Française de Santé Publique recherche des actions de prévention du tabagisme menées au niveau local auprès de publics jeunes et de publics vulnérables (adultes et jeunes).

D-CAP : produire des connaissances à partir de l’expérience des acteurs sur les actions de prévention du tabagisme

Le projet D-CAP s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet du Fonds de lutte contre le Tabac : « mobilisation de la société civile». Financé pour 3 ans (2019-2021), ce projet vise à construire une connaissance expérientielle partageable en prévention du tabagisme auprès des jeunes âgés de 12 à 25 ans et des personnes vulnérables (jeunes et adultes). Ce choix s’inscrit dans une perspective de contribution à la réduction des inégalités de santé. Les interventions précoces et le renforcement des actions vers les plus fragiles constituant deux stratégies efficaces de réduction de ces inégalités.
L’objectif est de recueillir, d’ici juin 2021, soixante capitalisations portant sur des actions allant de la prévention primaire à l’accompagnement à l’arrêt du tabac. L’appel à contribution sera renouvelé chaque année et capitalisera 24 projets en 2019, 21 projets en 2020 et 15 projets en 2021.

La capitalisation d’expériences : pour quoi faire ?

Le projet D-CAP s’inscrit dans une initiative nationale plus large de création d’un portail dédié au partage de connaissances et de données probantes en santé publique : InSPIRe-ID (Initiative en santé publique pour l’interaction entre recherche, intervention et décision). Il s’appuie sur une définition des données probantes et du partage de connaissances qui intègre les données issues de la science et les données expérientielles.

La capitalisation issue de l’expérience complète les données issues de la recherche et les bases existantes qui mettent à la disposition des acteurs des données descriptives des actions menées (base OSCARS…). Ces données ne permettent pas toujours de répondre à la question du « Comment-Faire ? ». La capitalisation répond à cette question à partir d’un recueil d’informations très détaillé auprès des acteurs et d’une analyse de celui-ci. Elle a pour objectifs de faire apparaitre les logiques à l’oeuvre, de décrire finement les contextes, les savoirs issus de l’action, les stratégies déployées pour rendre opérationnelles des stratégies décrites comme efficaces dans la littérature.

Contribuer au projet

Pour devenir contributeur, remplir la carte d’identité de votre projet et l’adresser à amandine.baron@sfsp.fr avant le 3 juin 2019