Appel à projet : pour la création d’une structure médico-sociale pour la prise en charge des addictions sur le territoire de Mayotte

publié le  |  Imprimer

Appel à projet ARS Mayotte

L’ensemble des acteurs de Mayotte conviennent qu’il y a une progression importante des pratiques addictives sur le territoire, notamment chez les jeunes, même s’il n’existe actuellement aucun dispositif permettant d’évaluer tant quantitativement que qualitativement le phénomène. Toutefois, les services de police, de gendarmerie, le CHM, la Police Judiciaire et les associations sur le terrain font état de cette augmentation. Les données disponibles sur la fréquentation au centre d’ addictologie du CHM en 2018 indiquent que les principales conduites addictives concernent l’alcool, la poly-consornmation, le tabac et le « bangué » (cannabis). Par ailleurs, les services de police et de gendarmerie signalent l’augmentation du nombre d’interventions liées à la consommation de nouveaux produits de synthèse (NPS) mélangés à du tabac, des médicaments ou des plantes locales.

Dans le domaine des addictions, les actions de !’ARS à Mayotte portent sur le financement d’un centre d’addictologie au CHM, de la maison des adolescents au sein de l’association MLEZI MAORE, et de formations et de sensibilisations réalisées par l’IREPS dans le cadre du plan santé Jeunes. Il n’existe actuellement aucune structure médico-sociale spécialisée dans la prise en charge de ce type de public. Il n’y a pas non plus d’associations qui intervient spécifiquement dans les champs de la réduction des risques de l’information et de la prévention des conduites addictives.

Le contexte démographique de Mayotte (50% de la population a moins de 18 ans) et la perte des repères traditionnels de la société mahoraise, associés à l’insuffisance de structures de prévention et de prise en charge des conduites addictives sur le territoire, nécessitent un engagement fort de l’ARS pour limiter les conséquences de ce phénomène dont l’ampleur inquiète les différents partenaires.

Les dispositifs d’addictologies qui seront mis en place par l’ ARS de Mayotte, sont organisés autour des Centres de Soins, d’ Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAP A), qui portent les consultations jeunes consommateurs ( CJ C) ainsi que les Centres d ‘Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour les Usagers de Drogues (CAARUD). Le CSAPA assurera les missions d’un CSAPA référent pour les interventions vers les détenus et les préparations des sorties de prisons. Ces dispositifs doivent assurer un maillage départemental efficient afin de proposer et de mettre en place, au plus près des publics, des structures d’accueil et des lieux de vie

  • des accueils inconditionnels et différenciés,
  • une information et des actions de prévention
  • les évaluations, des orientations vers des consultations médico-psychologique, éducative et sociale,
  • des actions de repérage précoce,
  • des actions de réduction des risques.

Ces lieux d’accueil, d’écoute, d’information, d’expression et d’accompagnement sont une réelle nécessité et constituent un atout indispensable pour répondre aux besoins des usagers souffrant de problématiques d’addictologie. Or, ces lieux n’existent pas à Mayotte.