international

Appel à communication – HepC – conférence « L’arrêt de l’épidémie VHC réclame la participation des usagers »

publié le  |  Imprimer

Le réseau Correlation organise depuis plusieurs années un projet sur l’accès aux traitements contre l’Hépatite C en Europe. baptisé HepC European Initiative*.

HepC_AmsterdamUn sommet à Amsterdam pour valoriser les pratiques

Dans ce cadre, le réseau et plusieurs de ses membres organise un sommet sur le thème « L’arrêt de l’épidémie VHC réclame la participation des usagers » les 18 et 19 avril prochain, à Amsterdam.

Rassemblement d’acteurs de tous les pays d’Europe, il se construira sur l’argument suivant :

« Avec l’arrivée des nouveaux traitements, il devrait être possible d’en finir avec l’épidémie d’hépatite C. Néanmoins, l’un des facteurs clés de ce succès sera l’inclusion des personnes vivant avec le VHC à tous les niveaux de l’action, du dépistage au plaidoyer. Au même titre que les autres acteurs : laboratoires pharmaceutiques, gouvernements, professionnels, il faudra compter avec les usagers du dispositif de soin pour garantir que ces traitements soient accessibles à tout ceux qui en auront besoin. »

L’appel à communication

Le réseau fait donc appel aux expertise des professionnels et des usagers sur le thème de la conférence, pour soumettre une communication en atelier et venir présenter des pratiques innovantes, notamment quant à des actions visant à inclure de personnes accueillies et porteuses du VHC dans les démarches d’accès aux traitements et dans les actions de plaidoyer.

Cette communication doit être en anglais, et doit être soumise avant le 19 février 2017.

Pour soumettre votre communication et pour avoir plus d’informations, rendez-vous sur le site dédié (en anglais).

 

* Le projet HepC European Initiative regroupe plus de 30 organisations (réseaux, organismes gestionnaires, ONG, instituts de santé, universités), et qui se donne un objectif triple :
contribuer à une meilleure connaissance des politiques et des pratiques entourant le virus
améliorer les capacités d’agir de professionnels et de groupes d’usagers témoins dans le domaine de la prévention, des traitements et du dépistage, de conseils et d’accompagnement des personnes autour du VHC,
influencer la politique dans ce domaine à l’échelle nationale pour les partenaires et à l’échelle européenne.

Le projet s’attaque à trois zones : la recherche, les pratiques professionnelles et les politiques politiques.
Il vise à organiser un recensement des enjeux dans les pays partenaires, à inventorier les « bonnes pratiques » dans le champ du VHC (prévention, dépistage, traitement) et à construire un argumentaire solide, basé sur des preuves et validations scientifiques, à destination des gouvernements et des instances publiques européennes.