Analyse ton prod’ en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine : l’expérimentation de la spectrométrie

publié le  |  Imprimer

La spectrométrie infrarouge est une technique utilisée pour l’analyse de drogues. Elle est notamment expérimentée en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie par les équipes d’AIDES.

La spectrométrie infrarouge est une technique analytique permettant d’identifier le(s) composant(s) majoritaire(s) d’une substance psychoactive.

Depuis 2019, AIDES mène une expérimentation basée sur l’utilisation de cette technique. Il s’agit d’intégrer ce nouvel outil dans une offre existante – de réduction des risques mais aussi d’analyse — et pour cela de déterminer les éléments facilitants et/ou freinants dans son utilisation et sa diffusion auprès des intervenant·e·s ainsi que l’impact de l’analyse et des résultats rendus dans les pratiques des personnes rencontrées.

Le réseau «Analyse ton prod’» coordonne et accompagne les acteurs mettant en place ou souhaitant mettre à disposition de leurs publics l’analyse de drogues comme outil de réduction des risques. Pour en savoir plus et rejoindre le réseau, cliquez ici !

Trois spectromètres achetés

AIDES a fait l’acquisition de trois spectromètres infrarouges. Le premier est à Nîmes et Alès, en Occitanie, et est opérationnel depuis le mois de juin 2020. Le démarrage de son utilisation a été mis à mal par la crise sanitaire mais les équipes ont su s’organiser et trouver leur rythme. Aujourd’hui, les intervenants·e·s de AIDES Nîmes-Alès se déplacent avec la machine dans certaines structures partenaires durant leurs permanences pour proposer l’analyse par spectrométrie.

En Nouvelle-Aquitaine aussi la machine se déplace ! C’était même son objectif premier puisque deux spectromètres ont été achetés, un sur le territoire Limousin-Poitou-Charente et l’autre sen Aquitaine pour couvrir les six CAARUD de AIDES dans la région.

Pour appuyer les équipes qui ont démarré l’analyse avec les spectromètres infrarouge début 2021, un partenariat est mis en place avec le CEID-Addictions (Bordeaux) pour un soutien à la relecture de certains résultats ou pour des contre-analyses avec la chromatographie quand cela est nécessaire.

Faire le bilan de spectrométrie

Dans les prochains mois, AIDES fera le bilan de cette expérimentation de la spectrométrie avec des focus groups d’usager·e·s et ses équipes, des questionnaires de satisfaction. Cela permettra de rédiger des réflexions sur les leçons de cette expérimentation.

Plusieurs autres CAARUD du réseau d’AIDES sont d’ores et déjà intéressés pour se lancer eux aussi dans l’aventure.

📍 Contact : Margot Andriantseheno, chargée de mission Parcours et programmes nationaux, AIDES, mandriantseheno@aides.org 
<