Alcool : intervenir autrement – parution du 8 pages

publié le  |  Imprimer

L’évolution de l’alcoologie vers l’addictologie et les enseignements de la réduction des risques lies aux consommations de psychotropes imprègnent peu à peu le champ du soin en alcoologie. La réduction des risques offre une approche différente du soin aux consommateurs d’alcool, et propose une alternative à la seule réponse du sevrage ou de la baisse des usages.

Un projet mené avec 2 CSAPA et Matthieu Fieulaine

C’est dans ce contexte qu’un certain nombre d’acteurs ont commencé à formaliser une approche différente. La Fédération Addiction a travaillé en partenariat avec Matthieu Fieulaine, picologue formateur et expert reconnu, sur une méthode différente d’aborder les questions d’alcool.

Pour que cette approche en réduction des risques puisse s’installer efficacement dans les pratiques, un projet de 3 ans coordonné et mis en oeuvre par la Fédération Addiction et Matthieu Fieulaine, avec le soutien de la MILDECA et de la Direction Générale de la santé, a été expérimenté auprès de deux CSAPA volontaires : CSAPA Maison Jaune – Groupe SOS et CSAPA SOLEA – ADDSEA.

Entre 2016 et 2018, ces équipes ont adapté leurs pratiques d’accompagnement sur l’alcool pour y inclure une approche et des outils – construits sur place – de RdR Alcool. Elles ont été formées et suivies pour évaluer les leviers et les freins concernant l’appropriation de ce nouveau cadre de travail institutionnel et analyser les évolutions nécessaires des pratiques professionnelles.

Une parution pour diffuser ces pratiques

Cette expérimentation fait l’objet d’un 8 pages, complété par un  kit d’outils téléchargeables en ligne.

 

Émaillé de paroles d’usagers et d’intervenants, il est organisé en 3 parties :

  1. Contexte de l’alcool et du soin
    – L’alcool : produit et perception
    – Les paradoxes de la perception sociale du « buveur »
    – Un accompagnement spécialisé en évolution
    – L’installation de la réduction des risques en alcoologie
  2. Principes et Projet de la RdR Alcool
    – Apporter des outils et inscrire la RdR dans le soin quotidien
    – Mettre des mots sur les questionnements de chacun
    – Pourquoi intervenir autrement ?
    – Comment intervenir autrement ?
  3. De l’accueil à la définition des objectifs

    – S’appuyer sur l’expertise des personnes concernées
    – Travailler les manières de boire : la consommation en tant qu’ « activité »
    – Sécuriser pour soigner
    – Viser la « zone de confort »

Un collectif et une formation pour s’approprier la démarche

Suite au travail d’expérimentation sur la RDR alcool, des professionnels de tous secteurs et des usagers ont constitué un collectif agissant pour le plaidoyer, la reconnaissance et le développement de cette approche. Matthieu Fieulaine en assure la coordination. Ce collectif est en lien avec la Fédération Addiction, pour assurer une cohérence et une convergence des actions notamment sur l’appui aux professionnels et pour renforcer les actions de plaidoyer. Plusieurs acteurs qui le composent sont membres du réseau de la fédération. Ces liens sont formalisés par la signature d’une convention cadre de partenariat en lien avec la charte du collectif énonçant les valeurs de la RDR alcool, telle que sa mise en œuvre vous est présentée dans ce document.

🎓 Pour aller plus loin, une formation sur 4 jours Alcool – intervenir autrement a été créée.
👉 N’hésitez pas à vous y inscrire directement en ligne