Aides publie la première enquête qualitative française sur le SLAM


Auteurs : Nicolas Foureur, Sandrine Fournier, Marie Jauffret-Roustide, Vincent Labrouve, Xavier Pascal, Guillemette Quatremère, Daniela Rojas Castro
Parution : février 2013

Le slam n’est pas seulement un art oratoire. C’est également une injection intraveineuse de produits de type psychostimulant (méphédrone et dérivés) faite dans un contexte sexuel par des hommes gays.

Pour faire la part entre le fantasme et la réalité concernant cette pratique et ses risques sanitaires, AIDES, en partenariat avec Sidaction, l’Inserm-Cermes3 et l’Association des médecins gays, a décidé de lancer en 2012 une enquête qualitative (réalisation d’entretiens) auprès de slameurs et d’acteurs du soin et de la prévention en contact avec cette population. Cette enquête permet d’identifier les besoins des personnes concernées, de mieux comprendre la pratique, et de donner matière à réflexion sur le lien entre sexualité et consommation de produits psychoactifs.

>> Téléchargez l’enquête sur le site d’Aides

Sommaire de l’étude sur le SLAM

Méthodologie

1. La méthode du Rapid Assessment Process
2. L’équipe de recherche
3. Le recrutement
4. L’échantillon
5. Les entretiens
5.1. Eléments de présentation des personnes participantes
5.2. Eléments de motivation de participation déclarés par les slameurs

Résultats

Partie I : le phénomène slam
I.1. Définition du slam par les usagers
I.2. Eléments de description des informateurs
I.3. Eléments pour apprécier l’ampleur et la distribution géographique du slam

Partie II : la pratique du slam
II.1. Les produits consommés
II.1.1.Les produits
II.1.2.L’accès et le coût
II.1.3.Le dosage
II.1.4.Les effets des produits et la fréquence des injections
II.2. Le slam dans la durée
II.2.1.L’initiation au slam
II.2.2.La deuxième prise
II.2.3.La perte de contrôle des consommations
II.2.4.L’arrêt des consommations
II.3. « Sex and slam »
II.3.1.Description des effets en contexte sexuel
II.3.2.Quand le slam remplace le sexe
II.4. Réduction des risques liés à l’injection
II.4.1.L’initiation à l’injection et le maintien dans le statut d’initié
II.4.2.Les stratégies de réduction des risques durant les plans
II.4.3.Les limites des stratégies mises en place

Partie III : les complications médicales et psychosociales

Partie IV : les demandes
IV.1. Les demandes en termes d’information et de réduction des risques
IV.2. Les demandes en termes de prise en charge médicale

Synthèse et perspectives
1. Les limites et les forces de la méthodologie
2. Synthèse des résultats
3. Perspectives