En Guyane, le Secteur de l’addictologie a bénéficié d’une politique de développement accrue ces vingt dernières années. « Avec l’arrivée du crack dans les années 1985/1990, la toxicomanie est devenue un problème sanitaire et social crucial, dans un département non préparé en matière de structures et de prise en charges de ces modes de consommation : augmentation de la délinquance, afflux de toxicomanes en psychiatrie, le plus souvent en urgence et sous contrainte, retard de mise en place de lieux et de réponses de soins adaptés devant un phénomène en montée constante. »

Thème de cette édition : « addictions, comorbidités psychiatriques et rétablissement »

Jusqu’en 1993, seul le secteur psychiatrique avait en charge le suivi des personnes toxicomanes sur Cayenne et sur Saint Laurent. Si partir de 1993, certaines structures associatives ont ouvert à Cayenne et Saint Laurent, c’est dans le contexte de la hausse des phénomènes d’addictions que le chef de projet toxicomanie de l’ancienne ARS – à l’époque nommée DDASS – réorganise le système de prise en charge et crée, en 1999, trois CSST ambulatoires sur le département. Ces créations de structures en addictologie sont le point de départ de l’évolution de la prise en charge des addictions en Guyane. Les structures spécialisées se sont développées dans les trois grandes communes du littoral : Kourou, Cayenne et Saint-Laurent-du-Maroni. Chaque bassin est donc désormais doté d’un CAARUD et d’un CSAPA.

Le Schéma Régional d’Organisation Sanitaire (SROS III 2011-2015) concernant la psychiatrie et la santé mentale précisait que la souffrance psychique et les troubles mentaux affectaient une grande partie de la population guyanaise, avec certaines spécificités. Il mettait en exergue une forte prévalence des troubles psychiques liés à l’usage de drogue, en particulier de la cocaïne.

L’édition 2018 des JAGA, organisée en Guyane les 08 et 09 novembre 2018, s’attachera donc à réfléchir aux enjeux et aux mutations à l’œuvre en matière de santé mentale et d’addictions, en tenant compte du paradigme de l’usager-acteur de son parcours de soin.

En effet, l’accompagnement de ces publics nécessite l’intervention croisée de différents acteurs de santé et rend la coordination indispensable à la fluidité des parcours de soin des personnes. Aussi, la question de l’articulation entre les professionnels est essentielle et sera au cœur de l’événement.

  • Quels sont types de collaborations et de partenariats qui se développent entre le secteur de la psychiatrie et de l’addictologie aujourd’hui ?
  • Comment mettre en œuvre un accompagnement global qui favoriserait les connaissances communes ?
    La prise en charge intégrée est-elle une perspective intéressante et réalisable pour ces territoires ?
  • La place et la reconnaissance de nouveaux acteurs de soin est également une problématique importante. Les pairs-aidants, nouvelle catégorie d’intervenants, peuvent occuper une place centrale dans l’accompagnement, aussi bien en santé mentale qu’en addictologie. Ce thème de l’articulation des acteurs du soin ne peut se concevoir sans aborder la question de leur rôle spécifique et crucial.
  • Qui sont donc ces nouveaux experts ? Quelle place les professionnels leur donnent-ils ? Quelle place pourrait-on imaginer pour ces intervenants ?
  • Enfin, l’évolution des pratiques a permis de mettre les personnes concernées au centre de leurs parcours de santé. Les usagers ne sont plus aujourd’hui les destinataires passifs de prescriptions, mais des partenaires actifs du soin au sens large. L’approche par le rétablissement est au cœur de cette problématique : elle désigne un processus de transformation personnelle, le renforcement des capacités de l’usager, la reconnaissance des acquis d’expérience et des savoirs expérientiels.
  • Qu’entend-on par « rétablissement » et comment cette approche se manifeste-t-elle concrètement au niveau des pratiques ?

👉 Répondre à l’appel à contribution pour les JAGA [CLOS]

👉 Télécharger le programme des JAGA 2018

🕺 Soirée festive 💃

Pensez à vous inscrire à la soirée festive, où un buffet vous sera proposé.
Dès 19h30 à Hôtel Mercure Royan Amazonia

Inscriptions ⤵️

Les inscriptions en ligne sont closes ; inscriptions sur place uniquement, merci de contacter v.sallandre@federationaddiction.fr