Journée de restitution de l’expertise collective Inserm.

👉 INSCRIPTION

À propos de cet événement

La consommation d’alcool est un facteur de risque majeur pour la santé publique, avec des effets sur l’ensemble de la population. Les conséquences sanitaires et sociales très importantes de la consommation d’alcool sont un fardeau pour la société française. Pour autant les moyens alloués pour l’alléger ne sont pas à la hauteur des enjeux.

L’Inserm a coordonné une expertise collective afin de faire une analyse critique des dernières connaissances scientifiques en la matière. L’objectif a été de dresser des constats sur les risques et les dommages liés à la consommation d’alcool, puis des recommandations visant à les réduire.

Pré-programme

10h – 12h30

Introduction

  • Gilles Bloch, Président-directeur général de l’Inserm
  • Laurent Fleury, Laurent Watroba et Marie Lhosmot, Pôle Expertise collective Inserm

Comportements, effets et facteurs des consommations d’alcool

#Session 1. Consommations d’alcool : les comportements, les risques, les dommages sur la santé et le coût social

La gestion du risque

#Session 2. Environnement et actions de prévention des consommations

14h -17h

#Session 3. Actions de prévention des consommations

#Session 4. Réduction des risques et des dommages et les stratégies de prise en charge des consommateurs

Discussion et clôture de la journée

  • Rémy Slama, directeur de l’institut thématique Santé publique
  • Nicolas Prisse, directeur de la Mildeca
  • Direction générale de la santé

Le groupe d’experts de l’expertise collective

  • Guillaume AIRAGNES, AP-HP. Centre – Université de Paris, Département Médico-Universitaire de Psychiatrie et Addictologie, Paris ; Inserm, UMS 011 Cohortes épidémiologiques en population, Villejuif
  • Christian BEN LAKHDAR, LEM (UMR CNRS 9221), Université de Lille, Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales (FSJPS), Lille
  • Jean-Bernard DAEPPEN, CHUV Centre hospitalier universitaire vaudois, Lausanne, Suisse
  • Karine GALLOPEL-MORVAN, École des hautes études en santé publique (EHESP), Rennes
  • Fabien GIRANDOLA, Laboratoire de Psychologie Sociale (LPS, U.R. 849), Institut Créativité et Innovations (InCIAM), Aix-Marseille Université, Maison de la Recherche, Aix-en-Provence
  • Valérie LALLEMAND-MEZGER, Université de Paris, Épigénétique et Destin Cellulaire (UMR 7216), CNRS, Paris
  • Louise LARTIGOT, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Centre de Recherches Sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales (CESDIP), Saint-Germain-en-Laye
  • Jean-Michel LECRIQUE, Santé publique France, Saint-Maurice
  • Maria MELCHIOR, Institut Pierre Louis d’Épidémiologie et de Santé Publique, Inserm, Sorbonne Université UMRS 1136, Paris
  • Mickaël NAASSILA, Inserm UMR 1247 – GRAP (Groupe de recherche sur l’alcool et les pharmacodépendances), Centre Universitaire de Recherche en Santé, Université de Picardie Jules Verne, Amiens
  • Pierre POLOMENI, Service d’Addictologie, Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis, Sevran
  • Marie-Josèphe SAUREL-CUBIZOLLES, Inserm U 1153 – EPOPé, Hôpital Tenon, Paris