Depuis 20 ans, la dynamique de développement de l’usage de cocaïne est, comparée aux autres substances illicites, la plus forte en France.

Parallèlement, les profils des consommateurs se sont beaucoup diversifiés, alors que les trafics, alimentés par une hausse de la production, se sont intensifiés.

Dans ce contexte, l’Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (OFDT) consacre le 30 juin prochain un webinaire pour donner des clés de lecture et échanger sur l’impact de ces questions sur la situation des personnes accompagnées et sur les pratiques professionnelles.

Il permettra d’aborder les conséquences sanitaires et la hausse des prises en charge des usagers alors que la cocaïne, sous sa forme poudre, bénéficie toujours d’une image positive. Cette Matinale consacrera par ailleurs un temps à la cocaïne basée via la recherche Crack en Île-de France.

Pour tout savoir du programme et des modalités d’inscription, rendez-vous ici !

 

Cocaïne : un nouveau projet pour faciliter les accompagnements

Ce contexte changeant sur les pratiques d’usage de cocaïne mobilise fortement et de manière assez diversifiée les intervenants de terrain. Pour les aider à capitaliser sur les innovations, échanger, construire et diffuser les pistes d’intervention qui fonctionnent, la Fédération Addiction a lancé le projet AIPAUC (« Améliorer l’Information, la Prévention et l’Accompagnement des Usagers de Cocaïne »).

Financé par le Fonds de Lutte Contre les Addictions et décliné sur 30 mois, le projet se donne 3 objectifs :

  • permettre aux professionnels concernés par la problématique, de mieux appréhender les consommations de cocaïne
  • avoir à disposition des outils adaptés aux différents publics et aux nouveaux usages
  • permettre une meilleure information et compréhension du produit par les publics cibles à travers une communication adaptée.
Retrouvez la présentation du projet, et les contacts utiles ici.