Les violences conjugales sont un sujet de plus en plus abordé dans les débats publics. La mesure 23 du Grenelle contre les violences conjugales de 2019 prévoit la désignation d’un référent violences faites aux femmes dans chaque CSAPA et CAARUD. Une formation de ces référents aura lieu le 12 octobre 2021.

Dans le cadre du Grenelle contre les violences conjugales, de nombreuses mesures ont été annoncées. Parmi elles, la désignation d’un référent violences faites aux femmes dans chaque centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) et centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (CAARUD).

Chaque référent violences faites aux femmes est désigné auprès de l’ARS

Dans chaque CSAPA et CAARUD, le référent violences faites aux femmes est désigné par les professionnels médicaux, sociaux, ou médicosociaux de la structure. Son rôle est la sensibilisation du personnel sur la question des femmes victimes de violences et l’identification des partenaires concernés, dans le but de mieux accompagner les usagères dans leurs parcours de soins.

Si les structures n’ont pas encore eu l’occasion de le faire, elles sont invitées à faire connaitre le nom de la personne référente désignée à leur agence régionale de santé.

Une journée de formation pour les référents violences faites aux femmes

Le référent violences faites aux femmes bénéficie d’une formation adaptée proposée par la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF). Une première journée de formation des référents des CSAPA et CAARUD aura lieu : Le mardi 12 octobre 2021, à l’Auditorium Marceau-Long (20, avenue de Ségur – Paris 7e.

Cette journée de formation se caractérise par le partage d’expériences de professionnelles afin de

  • comprendre le sujet des violences faites aux femmes,
  • appréhender leurs conséquences sur leur santé globale et sur les enfants,
  • définir les stratégies et attitudes professionnelles en matière d’intervention et d’accueil auprès des femmes, dans une coordination partenariale.

Télécharger ici le : programme de la journée de formation.

 

[EDIT]

A noter, dans les cas où le délais d’organisation est trop court pour les structures, la journée de formation du 12 octobre n’est pas obligatoire.

Dans le même temps, d’autres sessions de formation auront lieu courant 2022 voire 2023 si besoin.

Aussi, la journée de formation est gratuite (pas de frais d’inscription), le déplacement et le repas sont à la charge de la structure (qui pourra ensuite voir avec à l’ARS pour compensation).

 

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Jonathan Rayneau, chargé de projets à la Fédération Addiction : j.rayneau@federationaddiction.fr