L’association Aides et l’équipe de recherche SanteRCom (SESSTIM – UMR 1252) ont mené une étude nationale intitulée « perceptions, attitudes et attentes vis-à-vis du chemsex », financée par l’ANRS (Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales).

Le chemsex renvoie à l’usage de substances psychoactives dans le cadre d’un contexte sexuel.

Cette étude a pour objectifs de mieux appréhender les profils et besoins d’usagers actuels ou passés de chemsex, de connaitre leurs pratiques et rapports avec celles-ci, et de définir à terme un accompagnement des plus adaptés.

Pour ce faire, un enquête par questionnaire a été conduite auprès de (ex)-chemsexeurs et d’intervenant(e)s auprès de ces personnes. Elle permet de mettre en avant les nuances observées dans les situations de chacun(e) vis-à-vis du chemsex, et ce à travers différents points de vue. Ces derniers s’accordent tous sur l’importance de s’accepter comme usager(e) de substances psychoactives pour modifier ses pratiques et la possibilité de réduction des risques et des dommages durant les pratiques chemsex.

Une présentation des résultats aura lieu lors d’un webinaire

le jeudi 10 juin, de 17h à 19h

afin de présenter de manière plus détaillée et complète les résultats de cette étude.

La connexion est gratuite, sans inscription, avec une possibilité d’anonymat

Lien de connexion : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/99320455768?pwd=ZEc0WDNEM3dWdm9hOThTSFY4ZUFwQT09

Code de connexion : 309067.