Aujourd’hui, comment penser les problématiques liées aux évolutions du travail en articulation avec les soins ? Le travail est-il thérapeutique ? Quelles sont les expériences de travail alternatives proposées aux patients ? Qu’en est-il du travail de soin en psychiatrie? Si le travail peut faire tenir un sujet, faire lien social, les effets délétères de nombreuses organisations du travail (injonction de performance, accélération des rythmes…) et les pertes qui les accompagnent (perte de la solidarité, précarité de l’emploi) sont régulièrement mis en cause.

La « souffrance au travail » dans ses modalités sociales et ses expressions psychiatriques (le harcèlement, le burnout, la dépression, la mélancolie voire le suicide, le syndrome de stress post trauma que…) nous invite à reconsidérer les enjeux subjectifs et le malaise dans notre civilisation.

Cliniciens, psychiatres, psychanalystes, psychologues, sociologue et philosophe tenteront d’éclaircir ces questions.

Ce colloque est organisé avec le concours de l’UFR d’Études psychanalytiques, le Centre de Recherche Médecine, Psychanalyse et Société (CRPMS), l’École Doctorale Recherches en Psychanalyse, l’Institut des Humanités, Sciences et Sociétés, composantes de l’Université Paris 7 Denis-Diderot, membre du Pôle de Recherches et d’Excellence Scientifique (PRES) Sorbonne Paris Cité, ainsi que de la fondation l’Élan Retrouvé.

Les thématiques abordées  
– Les rapports individuels et culturels au travail
– L’expérience clinique du travail auprès des patients et des usagers
– Réflexions cliniques sur le travail au SAIPPH de l’Élan
– Réflexions philosophiques et sociologiques sur le travail
– Aux marges du travail : enfants, retraités et transgenres
La question du travail en psychothérapie

Vendredi 23 mars 2018
Institut Paul Sivadon
23 rue de La Rochefoucauld
75009 Paris

Samedi 24 mars 2018
Université Paris 7 Denis-Diderot Amphi 2A – 2e étage
10 rue Françoise Dolto
75013 Paris