La 20ème Journée Regards Croisés de l’APLEAT aura lieu vendredi 14 décembre de 9h00 à 17h00 à l’Atelier CANOPE du CRDP à Orléans.

La Séparation

 
«  La vie commence par une séparation, celle de deux corps, notre accouchement. Et toute notre vie est ainsi émaillée de séparations fécondes ou traumatiques, certaines que nous devons agir, d’autres subir :
• de la séparation historique de l’église et de l’état qui constitue, pour une bonne part, notre société à la grande séparation de mai 68
• de la naissance à l’individuation de l’adolescent pour la construction de sa propre existence
• de notre modernité où le travail se transforme (y est désormais intégrée dans nos parcours professionnels où peuvent se succéder plusieurs métiers différents), impliquant séparation et compétences d’adaptation individuelles et collectives de plus en plus sollicitées
• de la séparation de l’espace et du temps confrontée aux réseaux sociaux
Nos liens sociaux et intimes évoluent tout au long de notre vie, entre amitiés qui s’estompent, divorces subis ou choisis, modes de vie, travail, décès…
Au-delà de la séparation de parents ou de la mort des gens que l’on aime, ces ruptures vont nous permettent de découvrir de nouveaux horizons, de nouveaux points de vue, de confronter nos regards, mais vont aussi impliquer des remises en question auxquelles nous devons faire face et tous n’en ont pas les mêmes capacités.
L’environnement socio-économique dans lequel nous évoluons, lui aussi est pourvoyeur de séparation, géographique pour commencer.
Regardons ainsi l’aménagement des territoires, puisque le simple fait d’habiter dans une zone urbaine sensible a des effets pathogènes sur la santé, nous percevons que ces séparations-là vont directement influencer notre santé globale. Regardons aussi la séparation de ceux qui doivent quitter leur pays pour survivre dont certains viennent se soigner auprès de nous.
Des questions surgissent : Quelles sont les séparations fondatrices? Quelles sont les séparations destructrices ? Et que dire des séparations impossibles ?
Les usagers que nous recevons ont une expérience intime de la séparation, ils cherchent une stratégie adaptative en soulageant les sentiments de détresse, souvent liés à des séparations douloureuses ou impossibles.
D’autres ont pu trouver dans une expérience artistique les moyens d’exprimer, de communiquer et de se séparer d’émotions invalidantes, de comportements à risques.
Comment l’expérience esthétique et symbolique peut ouvrir au monde et à soi-même ?
C’est sur ce thème de la séparation que nous vous invitons à fêter les 20 ans des Regards Croisés, l’âge de l’envol, et de la séparation. »