L’association d’usagers ASUD et Oppelia organisent les 12es EGUS, les états généraux des usagers de substances, le 18 novembre 2021 à Paris.

À l’heure où l’actualité bruisse d’anathèmes sur « les crackers du Nord Est parisien » ou sur « les vendeurs de drogues de Marseille », l’association ASUD organise une prise de parole sur le traitement médiatique réservé aux premiers concernés : les consommateurs de substances illicites.

Il y a 40 ans c’est l’épidémie de sida qui a durement rappelé qu’en matière de drogues les bonnes intentions sont toujours un enfer quand elles font abstraction du plus élémentaire des droits humains : la liberté de choix.

Aujourd’hui ce sont d’autres enjeux qui amènent notre société à rejeter violemment certain·aine·s consommateur·trice·s. Ces états généraux des usagers de substances entendent montrer que la discrimination la plus perfide est celle qui se travestit en vertu morale ou en soin médical.