Consultation avancée tabac et autres produits pour les femmes enceintes dans un service de maternité

Type d'action :

Début de l'action :

10 Jan 2009

Fin de l'action :

04 Jan 2011

Mots-clés :

Action individuelle

Objectifs de l'action :

L’objectif de cette consultation avancée est de rencontrer des femmes enceintes qui ne fréquentent pas le csapa : il s’agit d’aller voir les personnes là où elles sont et de créer du lien pour les faire venir au centre a posteriori.
La consultation fait avant tout de la réduction des risques en périnatalité : les femmes enceintes ont du mal à envisager l’arrêt immédiat du tabac, elles acceptent surtout une diminution de la consommation grâce aux substituts nicotiniques et/ou à la variation des habitudes de consommation. La réduction des risques vise à éviter les accouchements prématurés, les bébés de petit poids, la mort subite du nourrisson, les bronchiolites après la naissance.

Descriptif de l'action :

Naissance de l’idée
L’action a été développée par une infirmière  spécialisée en tabacologie, en lien avec le plan cancer et la rencontre du Dr Michel Delcroix, qui a mis en place le réseau « maternité sans tabac ». Les  femmes enceintes fumeuses ne viennent pas dans les csapa : elles préfèrent faire les consultations à la maternité, d’où l’intérêt d’y proposer une consultation avancée.
Public visé
* mères en consultation du 4e mois qui déclarent fumer
* menaces d’accouchements prématurés
* mères qui viennent d’accoucher et souhaitent arrêter
Les personnes sont orientées par le personnel de la maternité et les partenaires. Les femmes accueillies en consultation doivent dépendre de la clinique. Si les horaires de consultation à la maternité s’avèrent trop compliqués pour la personne, l’infirmière propose une consultation au csapa.
Le public de la clinique est issu d’une ZUP (zone urbaine prioritaire), avec une précarité importante. La clinique n’accueille que les accouchements sans problèmes spécifiques.
Fonctionnement  de la consultation
Le premier entretien dure 1h, il est suivi de séances entre une demi-heure et trois quarts d’heure. Le suivi est effectué par l’infirmière en addictologie spécialisée tabacologue. La plage de consultation avancée en maternité est de 2h par semaine. La séquence a lieu même lorsqu’il n’y a pas de personne à rencontrer : elle est alors un temps d’échanges avec l’équipe de la maternité. L’infirmière a construit des outils spécifiques pour cet accompagnement (questionnaires par exemple).
L’infirmière évalue pendant l’entretien si la demande peut déboucher sur une diminution de la consommation ou sur un arrêt. La consultation tabac est également le lieu pour parler de la consommation de cannabis, qui inquiète beaucoup les mères.

Retours sur expérience :

Les principaux freins sont liés aux représentations des soignants, qui minimisent l’impact de la consommation de tabac pendant la grossesse ou pensent que la seule volonté suffit pour arrêter. Le discours médical est difficile à contrebalancer. Le personnel de la clinique a toutefois réservé un bon accueil à l’infirmière. Les plus grandes difficultés sont dans le lien avec les gynécologues, qui peuvent être dans le jugement vis-à-vis des mères et mettent du temps à réorienter des patientes vers la consultation.
La grossesse est un moment particulier où les femmes sont prêtes à faire quelque chose pour changer : elles ne savent simplement pas comment faire. La consultation au sein de la clinique est une manière de les sécuriser.

Lieu :

Extra-muros (bureau dans les locaux de la maternité) ou intra-muros au csapa quand les horaires de la consultation ne conviennent pas à la personne.

Partenariats :

L’infirmière a travaillé avec une pharmacienne pour les substituts nicotiniques (le partenariat avec les laboratoires s’est avéré compliqué à mettre en place). Les autres partenaires sont les tabacologues du territoire, le réseau périnatalité, le réseau nord Franche-Comté addictologie, les autres csapa.

Financement(s) alloué(s):

Pas de financement spécifique : l’action coûte du temps de secrétariat, 2h hebdomadaires de temps d’infirmière tabacologue, les frais de déplacement et le budget pour acheter des patchs pour pouvoir initier le début du sevrage.

Qui contacter pour en savoir plus ?



Qui porte l'action ?

CSAPA Equinoxe

Type d'établissement :

Type d'accueil :

Type d'environnement :



Mission et services :

L’accompagnement médical, psychologique et social proposé s’adresse à toute personne en difficulté avec des consommations ou en prise avec des comportements addictifs. La proposition de soins poursuit l’objectif d’aider le consultant à modifier ses comportements, pour que ceux-ci deviennent moins dommageable pour sa santé, sa vie familiale, sa vie professionnelle et pour la société, selon une logique de réduction des risques.
L’objectif du CSAPA EQUINOXE prépare et permet la modération ou l’interruption des consommations. Parallèlement, plusieurs formes d’ouverture sont privilégiées :
* consultations individuelles ou familiales
* groupes d’accueil des proches
* consultations en maison d’arrêt
* consultations en milieu hospitalier
* consultations en centres d’hébergement
* informations collectives suite aux conduites sous l’emprise de l’alcool.

Contact :

Adresse :

40 Faubourd de Besançon - 25200 Montbéliard   

Région :


tel03 81 99 37 04
fax03 81 31 00 85