Chambre spécifique femme

Type d'action :

Début de l'action :

01 Jan 1995

Mots-clés :

Action individuelle

Objectifs de l'action :

L’Atre est une structure qui accueille les sortants de prison volontaires et majeurs qui ont besoin d’un lieu de transition avant d’entrer dans un accompagnement avec un autre établissement.
Il y a 50 fois moins de femmes que d’hommes en prison. Pour autant, lorsqu’elles sortent d’incarcération, il faut pouvoir les accueillir dans de bonnes conditions, comme les hommes.
L’objectif de cette chambre spécifique femme est de séparer les femmes accueillies des hommes au sein de la structure, d’éviter la promiscuité entre les deux sexes afin de réduire les risques de « débordements ».

Descriptif de l'action :

Dès sa création, la structure a été pensée pour pouvoir accueillir des hommes et des femmes. Il ne s’agit pas d’une prise en charge spécifique, mais d’un dispositif adapté aux femmes.
La chambre peut accueillir deux personnes et est située à un étage séparé de l’étage des hommes. L’absence de mixité permet une meilleure surveillance. La chambre peut aussi accueillir un couple, ou des hommes lorsqu’il n’y a pas de femme accueillie.
L’accueil d’une femme ne se différencie pas de l’accueil d’un homme : le choix de l’admission ne dépend pas du sexe mais de l’équilibre du groupe et de la personnalité des accueillis.
Accueillir des femmes parmi les hommes demande de l’organisation, mais ne coûte rien de plus : il n’y a pas besoin de montage spécifique.

Retours sur expérience :

Seules quelques femmes sont accueillies chaque année. Leur comportement peut être compliqué à gérer : elles sont seules dans un groupe d’hommes, souffrent souvent de troubles psychologiques. L’idéal serait de pouvoir accueillir un groupe beaucoup plus mixte qui permettrait de trouver un meilleur équilibre dans les relations entre les personnes. Le taux d’échec du séjour chez les femmes est plus fort que chez les hommes (50% contre 25%), mais la file active féminine est si réduite que les chiffres ne sont pas vraiment significatifs (5 femmes ont été accueillies en 2010, contre 72 hommes).

Lieu :

intra-muros (dans le Csapa)

Partenariats :

La structure n’a pas mis en place de partenariats spécifiques : ils changent à chaque situation, en fonction des personnes. La structure fait toutefois des échanges de pratiques avec l’association Parcours de femme, qui met en œuvre des actions de soutien et d’accompagnement, d’aide à la réinsertion et de prévention de la récidive des femmes incarcérées, placées sous main de justice ou sortant de prison.
Les partenaires ne connaissent pas les spécificités de l’Atre ; peu de structures de ce type existent en France. L’équipe doit perpétuellement réexpliquer ses missions, son rôle, ses particularités… C’est une démarche pédagogique permanente.

Financement(s) alloué(s):

Pas de financement spécifique : le financement est inclus dans le budget de fonctionnement de la structure. Le coût est le même que pour une chambre pour homme.

Qui contacter pour en savoir plus ?

Qui porte l'action ?

L’Atre (Accueil Temporaire pour la REinsertion)

Type d'établissement :

Type d'accueil :


Mission et services :

L’Atre est un relais encadrant et éducatif entre la sortie de prison et la mise en œuvre effective du projet de soin ou d’insertion préparé au cours de l’incarcération. L’établissement accueille des personnes dans une maison de vie collective, située au cœur de Lille, dotée d’une équipe éducative, pendant quelques semaines. Le public vient de la France entière.

Contact :

Adresse :

98 rue d'Isly - 59800 Lille   

Région :


tel03 20 54 60 88
fax03 20 54 60 43