Atelier danse

Type d'action :

Début de l'action :

09 Jan 2011

Fin de l'action :

04 Jan 2012

Mots-clés :

Action collective

Objectifs de l'action :

L’atelier danse permet, dans un cadre rassurant, de travailler sur le bien-être. L’absence de mixité permet un lâcher-prise, de se laisser guider. Plus particulièrement, l’atelier a pour objectifs :
* de travailler sur l’anesthésie des sensations corporelles et les dommages corporels liés à l’usage des produits psychoactifs (injections intra veineuses, perte ou prise de poids, maladies chroniques en particulier hépatite C)
* de permettre l’expression corporelle
* de favoriser les sensations de plaisir avec son corps et de l’accepter
* de travailler sur l’identité
* d’accepter le regard de l’autre
Le Centre Port Bretagne est une sorte de laboratoire, un sas entre les soins et une activité extérieure dans un centre socio-culturel.

Descriptif de l'action :

Naissance du projet
L’atelier est issu de la demande de femmes qui évoquaient régulièrement leurs difficultés à s’inscrire dans un groupe mixte : difficulté dans leur rapport au corps, importance du regard des hommes, difficulté à lâcher-prise, besoin de protection par rapport à leur passé de consommation.
Une première session de danse a été mise en place de manière informelle et s’est bien passée. Une éducatrice a décidé de mettre en œuvre, de façon plus formalisée, deux autres sessions avec une compagnie qui travaille depuis 15 ans avec le csapa.
Public ciblé
L’atelier est réservé aux patientes du csapa qui ont des difficultés à se trouver en minorité dans les activités mixtes proposées dans le centre. L’orientation d’une personne se décide en équipe, sur indication thérapeutique.
Si elle est intéressée, la personne participe à la réunion d’information en amont du stage : c’est l’occasion d’évoquer les règles de l’atelier, de rencontrer la danseuse et de faire connaissance avec les autres participantes. L’usagère doit accepter de porter une tenue adaptée, ce qui n’est pas forcément facile pour elle.
Déroulement de l’atelier
La structure a organisé formellement deux sessions d’ateliers en septembre 2011 et mars 2012 sous forme de 5 séances de 2h sur 2 semaines. La deuxième session avait pour but d’approfondir les acquis de la première. L’action est organisée et animée par une infirmière, une éducatrice et une danseuse professionnelle d’une compagnie professionnelle.
A chaque fin de séance, le groupe prend 10 minutes pour s’exprimer sur ses ressentis, en présence de la danseuse. Après l’atelier, les intervenantes du csapa restituent à l’équipe le déroulement de l’atelier. Chaque référent refait ensuite individuellement le point sur l’activité avec sa patiente.

Retours sur expérience :

La session de septembre 2011 a rassemblé sept participantes. Celle de mars 2012 devait concerner sept personnes (5 de la session précédente + 2 nouvelles) mais les participantes ne sont jamais venues à plus de trois à chaque séance.
La session de septembre a très bien fonctionné, contrairement à celle de mars. En septembre, la confiance réciproque entre les participantes, l’acceptation de se laisser guider, l’acceptation de porter une tenue adaptée, l’assiduité et la ponctualité ont été des indicateurs de réussite du projet.
En mars, les personnes venaient beaucoup moins. La session a toutefois été menée à terme, mais le dernier jour, la séance a été remplacée par une discussion pour essayer de comprendre cet échec avec les deux patientes présentes. La mixité anciennes participantes/nouvelles participantes est peut-être à l’origine de la moindre réussite de cette session.
Une seule patiente s’est inscrite à un cours de danse à l’extérieur du centre pour continuer l’activité à la fin de la session. La majorité des personnes ont besoin d’un contenant thérapeutique pour faire l’activité. Elles ont besoin d’être sans cesse remobilisées.

Lieu :

Extra-muros, dans les locaux de la compagnie, à proximité du centre.

Partenariats :

Avec la compagnie Interligne pour l’intervenante danse.

Financement(s) alloué(s):

850 euros par session.
La première session formalisée a été financée par la MILDT et la ville de Tours.
La seconde session formalisée a été financée par l’association de professionnels Pegase.

Qui contacter pour en savoir plus ?



Qui porte l'action ?

Csapa 37 - Centre Port Bretagne

Type d'établissement :

Type d'accueil :

Type d'environnement :



Mission et services :

Le csapa est issu de la fusion d’un CCAA et d’un CSST en 2010. Il est constitué des centres suivants :
– Le Centre Port Bretagne (CJC intra- et extra-muros, intervention en maison d’arrêt, permanences délocalisées)
– Le Centre de la Rotonde (ancien CCAA) : orientation première alcool, mais prise en charge des co-addictions
– Le Centre René Descartes à Loches : antenne généraliste ouverte à la création du csapa
Des antennes sont en cours de mise en place à Amboise et Chinon.

Contact :

Adresse :

26, rue de Richelieu - 37000 TOURS   

Région :


tel02 47 47 91 91
fax02 47 47 69 65