Accueil spécifique femmes enceintes et femmes avec enfants en structures AHI (Accueil Hébergement Insertion)

Objectifs de l'action :

* toucher des femmes que les intervenants ne rencontrent pas dans la rue
* créer un lien avec ces femmes
* réorienter si besoin, en fonction de la situation de l’usagère, vers des partenaires

Descriptif de l'action :

Depuis plusieurs années, le csapa La Croisée a fait le constat qu’un certain nombre de personnes suivies en CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) le sont également au niveau du csapa. Parmi les usagers de CHRS, environ 44% ont des consommations à risques. Les intervenants des CHRS n’ont pas les connaissances nécessaires en addictologie pour gérer ce genre de situations ; l’équipe du Caarud leur a proposé d’intervenir chez eux.
L’infirmier et l’animateur rencontrent systématiquement tout nouvel arrivant dans les structures, ce qui permet de faire un repérage. La première rencontre a lieu dans la chambre de la personne ; les suivantes dans le bureau des intervenants. Les permanences ont lieu le jeudi matin et le vendredi. Les intervenants font un repérage, un bilan des consommations puis une proposition d’orientation. Ils essaient de dédramatiser la prise en charge, surtout en toxicomanie, de faire un travail sur les représentations. Ils proposent par exemple une visite au csapa, qui n’engage à rien.
Pour les femmes hébergées en CHRS, la question des consommations n’est pas la priorité : leur objectif premier est de rester le moins longtemps possible dans la structure en trouvant un logement. Les rencontres de l’équipe du caarud avec ces femmes ont donc avant tout pour objet de garder un lien/un contact avec elles, pour pouvoir faire un travail plus approfondi par la suite, lorsqu’elles auront un toit. Le turn-over des usagers au CHRS est important : les personnes ne restent que deux ou trois mois. La sensibilisation est donc permanente.

Retours sur expérience :

Effectuer une permanence en CHRS permet de toucher plus de femmes, et notamment un public qui n’est pas rencontré dans la rue.
La coordination entre l’équipe du caarud et les équipes des CHRS nécessite des ajustements, car les cultures de travail sont différentes. La question de la confidentialité par exemple, mérite d’être travaillée sous forme d’échange de pratiques entre les équipes.

Lieu :

extra-muros (dans les CHRS)

Partenariats :

Avec les CHRS (Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale).
En projet : développer des liens avec des appartements qui accueillent uniquement des femmes.

Budget :

6000 euros/an pour toutes les actions femmes de la structure

Financement(s) alloué(s):

Mildt

Qui contacter pour en savoir plus ?



Qui porte l'action ?

Caarud La Croisée

Type d'établissement :

Type d'accueil :


Mission et services :

Le caarud est né en 2010 et se déplace beaucoup. Il lutte contre la marginalisation des personnes toxicomanes, effectue des maraudes, intervient en milieu festif, effectue des permanences dans d’autres structures et participe au système de veille sanitaire de l’OFDT. La particularité de son fonctionnement est de travailler avec trois partenaires : un club de prévention de la délinquance, l’association Aides locale pour le plan d’échange de seringues et une structure d’accueil à bas seuil, Accueil Ecoute. Le caarud assure toutefois deux permanences intra-muros pour les entretiens individuels, les mardi après-midi et vendredi matin.
L’AVSEA 88 gère également le csapa La Croisée

Contact :

Adresse :

32 rue des Etats-Unis - 88000 EPINAL   

Région :


tel03 29 35 62 02
fax03 29 82 54 09