61ème commission des stupéfiants – présence de la société civile française

publié le  |  Imprimer

Comme tous les ans, la Commission des Stupéfiants de l’ONU (CND) a tenu sa commission durant la seconde semaine de Mars. Cette commission a un mandat des Nations unies pour analyser l’état des lieux mondial en termes de politique des drogues, et de mettre en application les différents traités internationaux sur ce thème, via l’adoption par consensus de résolutions et de décisions.

Réunis à l’ONUDC à Vienne (Autriche), les États Membres ont participé durant 5 jours aux négociations de 12 résolutions encadrant la politique mondiale sur les drogues. Elles ont portées sur des sujets divers, de la protection des plus jeunes à la participation de la société civile aux processus onusiens.

Cette session a aussi permis d’aborder les attendus du segment ministériel attendu en mars 2019.

De 2009 à l’UNGASS 2016

L’ONU devait initalement se réunir en 2019 lors d’une assemblée générale, pour faire le bilan du Plan d’action adopté en 2009 qui devait « réduire de manière significative ou supprimer l’offre et la demande de drogues dans le monde ». En 2009, l’ONU s’engageait à tenir l’objectif d’ »éradiquer le marché des drogues » dans la décennie qui suivrait dans une déclaration politique forte.

Mais depuis, un certain nombre d’états membres – l’Amérique Latine en tête – sont devenus très critiques vis-à-vis de cette guerre à la drogue, et les présidents du Guatemala, du Mexique et de la Colombie ont demandé officiellement en 2012 une conférence internationale sur la réforme des politiques en la matière.

En 2014, à l’occasion d’une révision à mi-parcours du Plan de 2009 et sur l’initiative du Mexique, une résolution coparainée par 95 états membres a été adoptée pour avancer la date de la session extraordinaire sur les drogues, de 2019 à 2016, afin de rediscuter et réviser les objectifs de 2009.

C’est pourquoi l’ONU s’est réuni en avril 2016 pour une Session Extraordinaire de son Assemblée Générale (« UNGASS ») afin de redéfinir les objectifs de 2009.

Le document de l’UNGASS

Lors de cette session extraordinaire, un document d’orientation a été adopté, qui redéfinit le cadre de l’orientation des politiques des drogues dans le monde selon 7 chapitres :

 

Vers un segment ministériel à la CND en 2019