international

Un nouveau rapport sur le vapotage comme outil de RdR

publié le  |  Imprimer

The Royal College of Physicians (Collège royal de médecine) de Londres publie un rapport «La nicotine sans fumée : la réduction des méfaits du tabac» qui reconnait les bénéfices du vapotage dans les stratégies de réduction et de sevrage tabagique.  Il recommande d’ y avoir recours dans le cadre d’un projet de réduction ou d’arrêt de la consommation, position défendue par la Fédération Addiction et plusieurs autres associations de santé ou d’usagers depuis plusieurs années.

Un précédent rapport britannique, émanant du Public Health England (PHE) confortait ces orientations, considérant que le vapotage pouvait être recommandée dans la lutte contre le tabac.

Un communiqué de presse inter associatif s’était alors félicité cette avancée, marqueur d’une évolution nécessaire sur ce sujet. L’avis rendu il y a quelques semaine par le Haut Comité en Santé Publique évoquait enfin le vapotage en tant qu’outil de rdR, tout en maintenant sa position sur le risque d’entrée dans le tabagisme et de re-normalisation du tabac.

La récente Audition publique sur la RdRD aboutissait à une recommandation disant :

La cigarette électronique est un outil complémentaire de la réduction des risques qui permet à une partie non négligeable de ses utilisateurs de réduire significativement les effets délétères de la combustion du tabac. Cet outil nécessite une nouvelle approche de développement, d’évaluation et de recherche. Cette reconnaissance en tant qu’outil de RdR, enrichissant la palette existante (patch, substituts nicotiniques), lui donnerait une place dans le Plan National de Réduction du Tabagisme. Les experts de l’Audition soulignent aussi l’intérêt de se référer à l’expertise des usagers et groupes d’autosupport, qui, à l’instar des autres addictions, sont les premiers à construire et utiliser les outils de réduction des risques.

Le premier sommet de la Vape qui aura lieu le 9 mai prochain, au CNAM, à Paris, réunira scientifiques, politiques, associations, autorités de santé, usagers. Il devrait aider à faire converger les acteurs soucieux de renforcer la lutte contre le tabagisme en le dotant d’un nouvel outil : le vapotage.

 

Voir la communiqué de presse inter-associatif diffusé le 2 mai

En savoir plus sur la rapport sur le site de Jacques le Houezec