Des messages en faveur de l’e-cigarette

publié le  |  Imprimer

Un ouvrage centralisant les commentaires et contributions recensés sur le site de la vapMinistre de la santé pendant les votes de la loi de modernisation du système de santé vient de paraître. Il démontre la mobilisation autour de cet outil de réduction voir d’arrêt du tabac.

A propos du livre

Le 1er décembre 2015, l’Assemblée nationale a voté une loi de modernisation de notre système de santé comportant plusieurs mesures sur la cigarette électronique (e-cigarette / vaporisateur personnel de e-liquides).
À aucun moment, les premiers concernés, les vapoteurs, ni même les scientifiques et les professionnels de santé au contact des fumeurs, n’ont été consultés sérieusement par le gouvernement ou les parlementaires. Aucune étude n’a été réalisée, malgré les données connues sur le nombre de personnes qui ont pu sortir du tabagisme grâce à ce dispositif.

Ce recueil a pour but de laisser une trace dans l’Histoire des témoignages de plus de mille citoyens français qui se sont adressés directement à la ministre de la santé, Marisol Touraine, sur son blog, au moment du vote de la loi.

Les générations futures disposeront ainsi d’une ressource inédite et incomparable pour jauger les responsabilités face à la première cause de mort évitable en 2015 en France.

>> Le livre est en vente à prix coûtant (5,01€ hors frais de port) à cette adresse
>> Il est également téléchargeable gratuitement 

Les prises de position de la Fédération sur la e-cigarette

Concernant la e-cigarette, la Fédération Addiction a pu à plusieurs reprises faire part de ses regrets quand au traitement fait à l’ecig par les pouvoirs publics et à l’absence de disposition en sa faveur dans le Plan National de Réduction du Tabagisme. Néanmoins, des études, auditions d’experts et d’associations d’usagers sont actuellement en cours, dont on peut espérer qu’elles fassent évoluer le débat sur la cigarette électronique en France. Des travaux sont actuellement conduits par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) à qui la DGS et la Mildeca a confié un mandat sur cette question de l’e-cig. Cette saisine, outre de demander une actualisation de l’avis du 25 avril 2014 du HCSP sur la balance bénéfices-risques de l’e-cigarette étendue en population générale, s’interroge sur l’e- cigarette comme dispositif de soutien au sevrage tabagique ainsi que du risque d’initiation nicotinique qu’elle peut représenter, en particulier chez les plus jeunes.

Dans ce cadre, la parole de la Fédération Addiction a été portée par Alain Morel, psychiatre, directeur de l’association Oppelia, administrateur de la Fédération Addiction, au sein d’un groupe de travail pluridisciplinaire piloté par Christian Ben Lakhdar, membre de la commission spécialisée prévention, éducation et promotion de la Santé du HCSP. A cette occasion, les associations d’usagers comme l’Aiduce ou la Fivape, sont aussi auditionnées.