Voeux 2014

publié le  |  Imprimer

JPC_JN2013L’année 2014 sera celle de la mise en route du plan gouvernemental dont la Fédération Addiction a déjà largement commenté le contenu :
– déception qu’il n’aborde pas suffisamment le nécessaire changement de modèle législatif. La pénalisation de l’usage privé et la guerre à la drogue y sont insuffisamment dénoncées, même si des évolutions sont à noter. Les réglementations de la publicité et la taxation des ventes ne sont pas franchement utilisées pour canaliser le marché.
– satisfaction de voir l’accent mis sur les acteurs de premier recours, qu’ils soient à l’hôpital avec le rôle reconnu des équipes de liaison, dans la cité, médecins, pharmaciens, personnels éducatifs et familles, ou qu’il s’agisse des professionnels médico-sociaux avec le soutien aux dispositifs « allant vers », équipes mobiles, consultations avancées et déploiement de l’intervention précoce en direction des jeunes consommateurs dans le cadre de la mission CJC (Consultations Jeunes Consommateurs).

Nous devrons donc continuer le débat sur l’évolution des politiques législatives. La guerre à la drogue est un échec dont il faut sans fin expliquer les conséquences paradoxales : l’usage n’a cessé d’augmenter, de se diversifier, de se complexifier, de se sophistiquer, etc. Sa pénalisation n’a pas protégé la société, mais elle a compliqué l’accès aux soins de beaucoup de celles et ceux qui en ont besoin.

De même, la régulation du marché n’est pas adaptée aux pratiques nouvelles. S’il est facile de pénaliser l’usager, il semble plus dur de contenir le marché, de fixer des règles à l’appétit financier de certains, au toujours plus de gain qui se cache à peine derrière l’offre de substances. Or il est vain de vouloir un usage raisonnable dans une société d’offre déraisonnable. La question de l’équilibre et de la cohérence des messages est ici essentielle pour soutenir le travail de l’éducateur.

Nous devrons aussi prendre à bras le corps ce déploiement des acteurs du premier recours pour aller vers ces usagers encore trop loin de ces réponses diversifiées et étagées que nous défendons. Il s’agit d’accentuer une mutation déjà bien engagée, de la renforcer. Décloisonner les actions de réduction des risques en milieu festif pour les rapprocher d’un accueil des jeunes usagers dans les CJC. Utiliser les acquis des travaux sur les approches motivationnelles, l’intervention précoce, non pour les substituer aux prises en charge plus classiques qui continuent d’être nécessaires, mais pour mieux répondre aux inquiétudes des familles dont les adolescents expérimentent et sont en risque dans des usages problématiques. Aller vers les publics en difficulté, qui demandent des réponses spécifiques et adaptées : femmes avec enfants, jeunes en errance, personnes en situation de précarité sociale et psychique. Les chantiers ne manquent pas !

Nous avons en 2013 renouvelé notre Conseil d’Administration, tout en gardant l’expérience acquise dans les domaines de l’alcool et des toxicomanies. Il faudra encore du temps pour assimiler les enjeux de notre volonté de fédérer en addiction, mais les premiers échanges montrent que le processus est bien lancé.

Merci à vous toutes et tous de votre soutien, de votre implication et de votre patience dans les moments difficiles, merci de votre volonté de faire cause commune, au-delà de vos légitimes intérêts associatifs. Vous êtes plus de 200 personnes morales représentant plus de 650 établissements et 400 personnes physiques à avoir adhéré cette année. Le dernier trimestre 2013 a été complexe et chargé : sortie du plan gouvernemental, doubles missions IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales), avis du Conseil d’Etat sur l’expérimentation d’une SCMR (Salle de consommation à moindres risques), sans compter notre actualité interne.

Alors laissons s’installer 2014, et retrouvons-nous au colloque « Addictologie et Travail » au printemps, à Montrouge, et fêtons l’été à Nantes, pour le colloque « Au temps des addictions, la rencontre » qui seront nos 4e Journées Nationales.

A toutes et à tous, je souhaite avec le conseil d’administration et l’équipe salariée une belle année 2014 !

Jean-Pierre Couteron
Président de la Fédération Addiction