Un pas de plus pour faciliter la prescription du Baclofène

publié le  |  Imprimer

Avec les derniers résultats des études Alpadir et Bacloville, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé la baclopoursuite de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du Baclofène dans la prise en charge des patients alcoolo-dépendants. Une RTU qui plus est simplifiée qui permettrait d’étendre la prescription et de faire bénéficier davantage de patients de cette thérapeutique.

L’ANSM a décidé de supprimer «le portail d’inclusion des patients» : le baclofène pourra désormais être prescrit, facilement, en première intention dans les deux situations suivantes : aide au maintien de l’abstinence après sevrage et réduction de la consommation d’alcool.

La Fédération Addiction et MG Addiction ont fait savoir régulièrement leurs positions sur le sujet, cherchant à contribuer par leur expertise à la construction de la future AMM.

Lire l’interview de Xavier Aknine, référent du pôle MG Addiction, dans Fréquence Médicale