international

Salles de consommation : un communiqué du Réseau Français de Réduction des risques rectifie les arguments de l’Académie de Pharmacie

publié le  |  Imprimer

RFRDRLe Réseau Français de Réduction des risques a lu attentivement l’avis sur les salles d’injection contrôlée de drogues de l’Académie de pharmacie publié le 27 février dernier et a relevé un certain nombre d’insuffisances, voire d’erreurs, dans le texte.

Ainsi, l’Académie avance que la Suède a supprimé les salles d’injection en raison des résultats peu convaincants, alors qu’il n’y a jamais eu de salles dans ce pays. Dans les pays où les salles ont été expérimentées, seul un dispositif a été supprimé en raison de la baisse de fréquentation des usagers.

Par ailleurs, l’Académie faire part du nombre restreint d’études sur les salles de consommation, ce qui est faux : plus de 60 études ont été réalisées rien que pour la salle de Vancouver. L’avis confond également salles de consommation et expérimentations d’héroïne médicalisée. Il méconnaît les missions des centres et passe sous silence l’apport de l’expertise collective de l’Inserm sur la réduction des risques, parue en 2010.

Téléchargez le communiqué de presse du Réseau Français de réduction des risques du 7 mars 2014
Téléchargez le communiqué de presse du Réseau Français de réduction des risques du 7 mars 2014

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.