Réduction des risques en milieu carcéral

publié le  |  Imprimer

Les cabinets des ministres de la Justice et des Affaires sociales et de la Santé ont installé un groupe de travail portant sur la prévention et réduction des risques infectieux en milieu carcéral le 20 février dernier. Représentants du système pénitentiaire (directeurs d’établissements, représentant des surveillants, représentants JAP…) et représentants du dispositif de prise en charge en santé publique  (DGS, DGOS, fédérations représentatives des intervenants spécialisés…) bénéficient d’un cadre pour échanger et avancer de façon pragmatique sur ce sujet.

La Fédération Addiction est impliquée dans ce groupe de travail dont le programme sera organisé autour de trois thèmes:
la prévention et la réduction des dommages liés à l’utilisation de substances psychoactives, en deux temps, dont le premier portera sur l’expérimentation de programmes d’échanges de seringues. La seconde phase sera sur la continuité des soins à l’entrée à la sortie, la coordination des différents professionnels, etc ;
la réduction des risques liés aux rapports sexuels ;
la réduction des risques liés aux pratiques de tatouages et de piercings ayant lieu intra-muros.

Votre expertise pourra être sollicitée et nous vous tiendrons au courant des suites de cette réflexion.