international

Recommandation de l’OMS sur la Naloxone

publié le  |  Imprimer

Dans sa directive du 4 novembre, l’OMS recommande officiellement un accèsoms plus large à la Naloxone (Narcan) pour éviter les décès par surdose d’opioïdes (héroïne, oxycodone, morphine).

Outil de réduction des risques éprouvé, la Naloxone, principal antagoniste des récepteurs de la morphine, n’est jusqu’à présent délivrée qu’en milieu hospitalier ou par le services d’urgence et de secours. La naloxone est efficace qu’elle soit administrée par voie intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée ou intranasale (un nouveau dispositif de délivrance de naloxone sous la forme d’un spray nasal devrait être testé en 2015 à Oslo et Trondheim ), note l’OMS.

« La distribution de naloxone aux profanes réduirait le délai d’administration et ainsi la mortalité ». C’est pourquoi il est important de favoriser son utilisation par l’entourage.

Pour mettre en oeuvre cette recommandation, les barrières à la fois légales et réglementaires qui peuvent exister doivent être révisées, fait observer l’OMS. Le prix de la naloxone doit aussi lui permettre de rester abordable.

Pour accéder à la recommandation de l’OMS ( en anglais)