international

Réduction des risques et application des lois : les Principes de Francfort en version française

publié le  |  Imprimer

francfortAprès Rio en 2011, ce fut au tour de Francfort d’accueillir en novembre 2013 la conférence internationale sur la loi sur les stupéfiants et son application par les forces de l’ordre. 17 pays y étaient représentés : Bolivie, Brésil, République Tchèque, Hongrie, Inde, Kirghizistan, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Sierra Leone, Espagne, Écosse, Suisse, Tanzanie, Royaume-Uni, États-Unis.

Le choix du lieu n’est pas anodin : la ville de Francfort a depuis les années 1980 adopté une approche particulièrement compréhensive dans l’application des lois contre les drogues. Conscients que les problèmes d’usage ne seraient pas résolus par la seule application de la loi, les pionniers de ce qui est désormais connu comme la « voie Francfort » (« Frankfurt way ») ont innové, en nouant une collaboration forte entre police et intervenants en santé publique, et une sensibilisation accrue des forces de l’ordre.

C’est sur la base de cette approche que les participants à la conférence ont élaboré une série de principes, pour transposer la « voie Francfort » à d’autres régions du globe; ils les ont conçus comme un guide pour l’application des lois antidrogues dans le monde.

Les principes en synthèse :
– travailler en collaboration à tous niveaux avec les forces de l’ordre pour adapter les mesures d’application des lois dans une approche visant à promouvoir la réduction des risques liés aux usages
– envisager la sécurité publique comme englobant aussi bien l’application de la Loi que les enjeux de santé publique, et donc ne pas utiliser les outils de santé publique (possession de matériel stérile de consommation, consommation de médicaments de substitution) comme déclencheurs de répression
– privilégier la répression du grand banditisme et de la corruption plutôt que celle orientée vers les consommateurs à petite échelle, et promouvoir la transparence de l’action des forces de l’ordre à tous les niveaux
– adopter une approche compréhensive et sensibiliser les forces de l’ordre à la réduction des risques, au soin et à la prévention, afin d’équilibrer les mesures de répression et y adapter les indicateurs d’efficacité de ces mesures
– développer et promouvoir les partenariats entre acteurs de santé publique et forces de l’ordre
– reprendre ces principes pour construire les programmes de formation des forces de l’ordre, dès la formation intiale et en y intégrant des exemples de « bonnes pratiques »

Le GREA, la Fédération Addiction et l’AFR (Association Française pour la Réduction des risques), ont traduit les principes en français. Vous pouvez télécharger ci-dessous les principes dans leur intégralité.

Téléchargez l'intégralité des principes de Francfort en version française
Téléchargez l'intégralité des principes de Francfort en version française

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.


>> Lire les principes en anglais