Un projet national pour accompagner la transférabilité du programme TAPAJ en France

publié le  |  Imprimer

TAPAJ lutinC’est avec le soutien de la MILDECA que la Fédération Addiction a lancé en mars 2014, un projet national visant à accompagner la transférabilité du programme TAPAJ en France. Ce projet est piloté avec l’appui expert du Comité d’Etudes et d’Information sur la Drogue et les addictions (CEID-Addictions) qui a déployé un programme TAPAJ à Bordeaux.

Expérimenté positivement au Québec par l’Association Spectre de Rue, TAPAJ (Travail Alternatif Payé à la Journée) est un dispositif d’insertion spécifique permettant aux jeunes en errance d’être rémunérés en fin de journée, pour une activité professionnelle qui ne  nécessite pas de qualification ou d’expérience professionnelle particulière et ne les engage pas sur la durée. TAPAJ apporte en cela une réponse adaptée aux jeunes en errance que leurs problématiques psychologiques et sociales tiennent éloignés des  dispositifs de droit commun.

Ainsi, le jeune développe son estime de soi mais également un savoir‐faire et un  savoir‐être professionnels. Pour les professionnels, TAPAJ constitue un nouvel outil pour aller à  la  rencontre de ce public souvent réfractaire à toute démarche auprès des institutions et éloigné de celles-ci du fait également de leurs fréquentes problématiques addictives. TAPAJ peut permettre d’initier une démarche d’accompagnement visant, à terme, l’autonomie du jeune. Enfin, TAPAJ repose sur une dynamique partenariale forte,  entre associations, institutions,élus locaux et monde de l’entreprise.

Le CEID-Addictions avait organisé le 9 décembre 2013 avec l’appui de la MILDECA, une journée de présentation du programme TAPAJ mis en place à Bordeaux. A la suite de cette rencontre, de nombreuses structures avaient manifesté leur intérêt pour développer en leur sein et sur leur territoire, des programmes TAPAJ.

De par sa capacité de mobilisation et de formalisation collective, la Fédération Addiction s’est vue confier par la MILDECA, la mission d’accompagner des futurs porteurs de projets TAPAJ du territoire national. Cet objectif correspondant dans le plan MILDECA 2013-2017 à l’axe stratégique 1.3 « Réduire les risques sanitaires et les dommages sociaux« , objectif 1.3.2 « Favoriser la dimension socioprofessionnelle dans la prise en charge globale« .

Le plan d’accompagnement se déroule sur 2 ans (2014-2015). Il comprend une phase de conceptualisation d’outils communs et notamment la Charte TAPAJ ainsi qu’une phase d’appui des futurs porteurs du dispositif, sur site.

Contact : d.meunier@federationaddiction.fr