international

Première ligne : cinq prises de position de l’association genevoise

publié le  |  Imprimer

CaptureAprès avoir fêté ses 10 ans d’existence en 2014, l’association genevoise Première ligne revient sur 25 ans de réduction des risques liés à l’usage de drogues dans la capitale hélevétique pour réaffirmer sa défense des personnes consommatrices de produits stupéfiants. 

Elle présente donc une série de 5 prises de position invitant au débat sur 5 enjeux majeurs du travail de réduction des risques pour les années à venir :

  • · L’accès universel aux prestations de réduction des risques liés aux drogues,
  • · La prise en charge globale des personnes usagères de drogues dans notre société,
  • · Le développement d’alternatives à la guerre à la drogue,
  • · Le développement d’hébergements durables en faveur des personnes usagères de drogues,
  • · Les actions de réduction des risques liés à l’usage de drogues en milieu festif.

Première ligne défend l’idée transversale qu’« Accorder un nouveau statut aux personnes usagères de drogues, c’est les reconnaître au-delà de la consommation de drogues et valoriser ce qu’elles sont et leurs potentiels en tant qu’êtres humains. »

L’association a également interpellé les candidats aux différents conseils de la ville de Genève autour de quatre questions sur la base de ces prises de position ; la réponse des institutions Suisse est attendue pour le mois d’Avril.

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur le site de l’association Première Ligne.