La nouvelle campagne INPES de prévention du tabagisme auprès des jeunes

publié le  |  Imprimer

Capture01L’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES) propose une nouvelle campagne de prévention du tabagisme autour du thème de la liberté de choisir. Cette nouvelle campagne s’appuie plutôt sur des valeurs que sur les bénéfices en terme de santé et se décline sur deux supports : un spot TV et un mini-site www.libre-ou-pas.fr. Elle cible les jeunes âgés de 14 à 18 ans et plus particulièrement les 15/16 ans.

Un spot TV sur la liberté de choix

Le spot TV sera diffusé sur internet, sur les chaines « jeunesse » et au cinéma. Le film nous plonge dans le quotidien des adolescents.  Une alternance d’images illustre la liberté de choix des  jeunes : aimer une chose un jour et son inverse le lendemain.  On y retrouve les codes publicitaires à destination  des jeunes pour  une meilleure identification  et appropriation du message.  L’objectif est de montrer l’opposition  entre le sentiment de liberté  ressenti par l’adolescent dans le cadre de sa consommation de tabac et la  dépendance engendrée par celle-ci

 Un mini-site www.libre-ou-pas.fr

Ce site s’appuie sur le principe de la preuve par l’expérience.  D’octobre à décembre 2013, les jeunes internautes vont pouvoir remplir une boîte virtuelle en répondant à une série de question sur leurs goûts et leurs habitudes du moment. La boîte sera ensuite stockée automatiquement dans une bibliothèque virtuelle . Pendant le reste de l’année scolaire, aucun contact ne sera établi de sorte que l’adolescent oublie sa boîte . Puis , à la fin de l’année scolaire, il sera invité par mail à remplir une seconde fois la boîte virtuelle. Il pourra alors constater son évolution, les changements intervenu s au cours des derniers mois , changements qu’il pourra mettre en regard de l’évolution de son statut tabagique. Celui qui continue à fumer pourra par l’expérience avoir la preuve de sa dépendance cette campagne a pour objectif de lutter contre l’installation des adolescents dans un tabagisme régulier.

A NOTER
La Fédération Addiction, avec le soutien de l’Inca (Institut National du Cancer), va développer pendant deux ans un projet sur les jeunes et le tabac pour outiller les professionnels sur cette question.