Mobilisation pour les unités addictologie de l’EPSM de l’agglomération lilloise

publié le  |  Imprimer

Les adhérents de l’union régionale Nord-Pas-de-Calais, mais également de nombreux partenaires impliqués dans le champ des addictions, se sont mobilisés depuis quelques semaines pour défendre les 2 unités d’hospitalisation d’addictologie de 10 places chacune (La Croisée et Lewis Carroll), implantées sur le site de l’EPSM de l’agglomération lilloise.

Les menaces de suppression de postes pèsent en effet lourdement sur l’EPSM et concerneraient en priorité les effectifs de l’addictologie, le nombre de postes supprimés mettant en péril l’existence même de ces services.

Monsieur Lenoir, Directeur général de l’ARS, s’est engagé à ne pas supprimer ces unités, au regard des services rendus aux usagers de drogues souffrant de pathologies psychiatriques.

Cette assurance a permis de réouvrir le débat sur l’effort à répartir sur l’ensemble de l’hôpital concernant les réductions de postes.

Une proposition de réduction de postes, permettant un fonctionnement correct, a été proposée par les 2 responsables du pôle d’addictologie.

Lors de l’inauguration de l’hôpital de jour de l’addictologie, ce mardi 25 juin, et devant un parterre important de professionnels venus soutenir une offre globale (hôpital de jour mais aussi hospitalisation dans les 2 unités), les docteurs Piquet et Harbonnier ont pu défendre, devant leurs collègues psychiatres, le travail de leurs équipes à destination de cette population difficile.

Monsieur Lenoir et le directeur de l’hôpital, dans leurs réponses, semblent les avoir entendus.

Nous resterons attentifs et mobilisés, si besoin, dans les mois à venir.