Les députés ont persisté et signé : la loi Evin mise en échec

publié le  |  Imprimer

Les Députés se sont prononcés à 102 voix contre 32 pour l’assouplissement de la loi Evin.routegrandscrus L’Article 4ter voté hier vise à distinguer la publicité sur les boissons alcooliques de l’information œnologique.

La Fédération Addiction et les autres acteurs de santé, se sont mobilisés tout au long des débats pour la préservation de cette loi, garde fou contre la pression publicitaire des grands annonceurs. En vain.

Nous retiendrons de ces arbitrages que ces mêmes élus qui proposent des sanctions pour incitation au binge drinking pour contrecarrer les usages d’alcoolisation aigüs ou précoces, sont ceux qui soutiennent les lobbys alcool dans leur démarche d’ouverture totale aux supports et aux possibilités de communication.

Le contexte d’hyper-accessibilité, accentué par les nouvelles technologies, nécessitait de modifier l’approche autour de l’alcool et des autres addictions et non de déconstruire les barrières de protection existantes.

Revue de presse :

Voir le sujet du Magazine de la santé

Voir l’émission sur le site pourquoidocteur? avec interview de Jean-Pierre Couteron

Les dernières prises de positions autour de la loi Evin :

Notre communiqué de presse du 24 novembre
Le Communiqué de presse du collectif Anpaa/FFA/Fonds Addictions
Notre communiqué de presse du 19 septembre
La Tribune de Jean-Pierre Couteron dans Libération
Le communiqué de presse inter-associatif du 25 novembre