Les associations françaises seront représentées à la prochaine Commission des stupéfiants

publié le  |  Imprimer

unodcDans le domaine des addictions, la France était l’un des rares pays démocratiques à ne pas favoriser la participation de sa société civile aux manifestations internationales. Mettant fin à cette exception, la présidente de la MILDT, Danièle Jourdain-Menninger, a tenu à soutenir la participation des associations françaises aux réunions de la société civile qui se tiendront en marge de la Commission des stupéfiants de l’ONU.

Un collectif d’associations s’est réuni dans les locaux de la Fédération Addiction et a désigné Marie Debrus, présidente de l’AFR et membre de Médecins du Monde, pour les représenter au titre de la société civile lors de la prochaine Commission des stupéfiants, qui se tiendra à Vienne du 17 au 21 mars.

La Commission des stupéfiants est un organe décisionnel, au sein du système des Nations Unies, chargé d’orienter l’action internationale en matière de lutte contre la drogue. Ses décisions et
 résolutions fournissent une orientation générale aux États membres, ainsi qu’à l’ONUDC, dans leurs domaines respectifs. Les prises de parole seront faites au nom de ces associations, qui pour l’essentiel sont, à l’instar de la Fédération Addiction, membre d’IDPC (International Drug Policy Consortium).