Jeunes consommateurs : un point d’actualité sur les projets de la Fédération

publié le  |  Imprimer

La Fédération Addiction est engagée, depuis plusieurs années, dans la formalisation et la diffusion des pratiques professionnelles en addictologie à destination des jeunes. Nous vous proposons un point d’étape sur l’ensemble de ces projets.

 

logocjcUne campagne sur les Consultations Jeunes Consommateurs

La campagne de communication Consultations Jeunes Consommateurs, pilotée par l’INPES et dont la Fédération Addiction est partie prenante, a eu lieu entre janvier et février et a bénéficié d’un large relai médiatique (spots TV, campagne web et radio, brochures, etc.). Les retombées de cette campagne seront connues prochainement mais les premiers retours s’avèrent déjà très positifs.

Nous vous rappelons qu’un logo CJC et une charte graphique ont été spécialement conçus : libres de droit, ces codes visuels peuvent être reproduits sur tous vos documents ou dans vos locaux. De nombreuses CJC s’en sont déjà saisies et nous encourageons toutes les CJC à faire de même.  En effet, ce logo et cette charte graphique contribuent à accroître la visibilité et le repérage des CJC en leur conférant une identité visuelle forte : se faire connaître est l’un des enjeux essentiels du dispositif.

N’hésitez pas à faire votre demande à infos@federationaddiction.fr ou auprès de l’INPES.

>> Plus d’informations sur la campagne CJC

Formations à l’intervention précoce

Les formations à l’intervention précoce pour les professionnels des CJC sont sur le point de démarrer ! C’est la région Midi-Pyrénées qui donnera le signal de départ avec une formation prévue à Toulouse les 26 et 27 mars prochains.  A ce jour, 14 sessions sont planifiées entre mars et septembre en Midi-Pyrénées, Bourgogne, Basse et Haute-Normandie, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Bretagne, Aquitaine, Ile de France, Nord pas de Calais, Alsace, Languedoc-Roussillon, Franche-Comté.

Pour rappel, ces formations régionales et interrégionales sont une des actions préconisées par le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Leur mise en place se fait en lien avec les ARS. L’objectif est de déployer une culture commune de l’intervention précoce et de permettre aux professionnels de CJC de s’approprier des repères méthodologiques pour sa mise en œuvre.

>> Dates et programme de la formation

base-CJCConsultations Jeunes Consommateurs et partenariats

La Fédération Addiction éditera en 2015 des supports pratiques sur les partenariats entre les CJC et les différents milieux ou institutions dans lesquels évoluent les jeunes. Dans ce cadre, plusieurs groupes d’échanges auront lieu entre mars et avril :
– le 24 mars : groupe d’échange sur les partenariats avec l’Education Nationale
– le 30 avril : groupe d’échange sur les partenariats avec le milieu de la Justice
– le 17 avril : groupe d’échange sur les partenariats avec les dispositifs jeunesse
– 23 avril : groupe d’échange sur les partenariats avec les centres de formation

Si vous êtes intéressés pour participer à l’un ou l’autre de ces groupes et partager votre expérience du travail partenarial (que cette expérience ait été concluante ou non), veuillez contacter Cynthia Benkhoucha, chargée de projet : c.benkhoucha@federationaddiction.fr.

Nous vous rappelons également que vous pouvez présenter vos partenariats dans la base d’expériences en ligne accessible sur le site de la Fédération Addiction.

tabacJeunes et tabac

Suite au questionnaire Jeunes et tabac diffusé dans l’ensemble des CJC en 2014, des entretiens collectifs ont été organisés en février  à Paris, Lille et Lyon avec des professionnels de CJC. Leur objectif était d’approfondir les éléments issus de ce questionnaire et d’identifier :
– les freins et difficultés à la prise en compte du tabac en CJC
– des leviers pour améliorer la prévention, le repérage et la prise en charge du tabac en CJC
– des principes d’action utiles à la pratique.

Ces entretiens ont fait émerger toute l’ambivalence existante face à ce produit, à la fois banalisé (on n’en parle pas ou peu) et dont chacun sait, pourtant, à quel point il est dangereux. Il a beaucoup été question de la légitimité et de la posture à adopter en tant qu’intervenant  fumeur et du besoin de renforcer ses connaissances pour « oser » aborder le sujet avec les jeunes.

Bref, un sujet important et des temps d’échange qui ont d’ores et déjà participé à sensibiliser les intervenants, à présent plus que convaincus de la nécessité d’agir.

Ce travail aboutira à un document pratique pour les professionnels des CJC.

>> Plus d’information sur les résultats du questionnaire